ACTUALITÉS

À lire aussi

Rencontre avec Ned Taylor : « Je suis un environnementaliste par-dessus tout »

7 avril 2020 | François Macone

Ned Taylor figure dans la liste des 25 meilleurs environnementalistes du Canada de moins de 25 ans publié par l’association The starfish.

À tout juste 19 ans, Ned Taylor plaide pour l’environnement à travers l’action politique. En 2018, il a été élu au conseil municipal de Saanich et au CRD (Capital Regional District) en tant que directeur, devenant ainsi le plus jeune conseiller jamais élu dans ces deux organismes.

En tant que membre du conseil, il a voté en faveur du «règlement sur les sacs en plastique» de Saanich et appelle le CRD à adopter un nouveau règlement pour interdire le polystyrène à usage unique.

Il vient d’être désigné comme l’un des 25 meilleurs environnementalistes du Canada de moins de 25 ans par l’association The starfish. À cette occasion, Radio Victoria a rencontré ce jeune homme qui se décrit comme «un environnementaliste par-dessus tout».

Radio Victoria : D’où vient votre militantisme environnemental et pourquoi et comment avez-vous décidé de le transformer en engagement politique?

Ned Taylor : Je me suis toujours soucié de l’environnement. Enfant, j’adorais être dans la nature. Mon grand-père (Tony Taylor, auteur de Fishing the River of Time) a été écologiste toute sa vie. Durant ma jeunesse, il m’a enseigné l’importance de protéger notre environnement et notre faune, et comment se comporter de manière appropriée lorsque l’on profite de la nature. Mon père a hérité de ces mêmes principes et a partagé avec moi toute ma vie des connaissances sur l’environnement et le changement climatique. Je voulais intégrer ces principes dans la politique, car je sais que l’action politique et le leadership sont absolument nécessaires dans la lutte contre le changement climatique.

Radio Victoria : Vous êtes élu depuis 2018 à Saanich, quel est le projet réussi dont vous êtes le plus fier?

Ned Taylor : Je suis fier d’avoir joué un rôle important dans l’accélération de l’action climatique dans toute la région, en présentant un avis de motion au CRD Board pour déclarer une urgence climatique et adopter de nouveaux objectifs climatiques. Avec le soutien du CRD Board à cette initiative, non seulement le CRD a pris de nouvelles mesures et accéléré les travaux en cours pour lutter contre le changement climatique, mais d’autres municipalités de la région ont également fait des changements audacieux. Par exemple, Saanich va maintenant adopter de nouveaux objectifs climatiques, ainsi qu’un nouveau plan d’ action climatique accéléré.

Radio Victoria : Saanich a renoncé à son action climatique pour 2020 en raison d’un plan budgétaire corrigé pour faire face à la crise de Covid-19. Quels projets allez-vous devoir abandonner?

Ned Taylor : Malheureusement, malgré mes efforts, le Conseil Saanich a décidé de ne pas financer notre plan climat cette année. Toutes les actions accélérées en réponse à la déclaration d’une urgence climatique ont été reportées jusqu’en 2021. Je suis en désaccord avec cette approche, et je travaillerai sans relâche pour veiller à ce que ces actions accélérées soient soutenues à l’avenir et que nous continuions à faire tout notre possible pour lutter contre le changement climatique et protéger notre environnement pour les générations futures.

Radio Victoria : Vous êtes également élu au CRD. Comment se traduit votre engagement environnemental avec le gouvernement régional?

Ned Taylor : J’aime beaucoup siéger au conseil d’administration du CRD. C’est une chance pour moi de travailler avec les maires, les conseillers et les représentants des régions électorales de toute la région. Jusqu’à présent, tout au long de mon mandat au conseil d’administration, j’ai plaidé pour une forte protection de l’environnement, une action climatique et une réduction des déchets. Je suis très heureux d’avoir été nommé vice-président du comité de l’environnement du CRD et président du comité consultatif des déchets solides du CRD pour l’année 2020.

Radio Victoria : Selon vous, quelles sont les urgences écologiques pour la région du Grand Victoria?

Ned Taylor : Je crois fermement que le changement climatique est une urgence pour le monde entier. Nous devons tous nous unir pour y remédier. Ne pas le faire nous coûtera très cher, et cela coûtera particulièrement à ma génération. C’est ce qui me motive à continuer de me battre.

Radio Victoria : Un mot pour la communauté francophone locale?

Ned Taylor : Je tiens à remercier notre communauté francophone ici dans la grande victoria. Vous représentez une partie importante de notre population et nous sommes tellement chanceux de vous avoir. Nous devons faire des efforts proactifs pour faire en sorte que la communauté francophone de notre région soit correctement représentée et accueillie. Aussi, je suis fière d’avoir appuyé au Conseil municipal de Saanich une motion de la conseillère Karen Harper pour attribuer 50 000 $ de subvention aux Jeux de la Francophonie 2020. Bien que nous soyons tous déçus que cet événement, parmi d’autres, doive être reporté en 2021, mais je suis certain que ce sera un succès. Je m’en réjouis d’avance et j’espère vous y voir très nombreux.

À lire aussi

Parle-moi de ton bilinguisme

21 juin 2022

Un festival de 10 jours offert par l’orchestre symphonique de Victoria

31 mai 2022

La mort d’un apiculteur : l’analyse de Louis Normand Hébert

30 mai 2022