ACTUALITÉS

À lire aussi

La police de Victoria en fait appel au gouvernement provincial

18 novembre 2019 | Radio Victoria

Photo Radio Victoria

Pour la deuxième année consécutive le conseil de police de Victoria et d’ Esquimalt demandent au gouvernement de la Colombie-Britannique de passer outre le conseil municipal et d’approuver l’embauche de nouveaux policiers.

Le chef de la police de Victoria – Del Manak – a déclaré vendredi que le conseil de police avait demandé à la division des services de police de la province d’autoriser quatre postes qui avaient été refusés par le conseil cette année.

Les postes comprennent un analyste de recherche civile, un enquêteur en cybercriminalité et deux officiers affectés en tant que projet pilote aux équipes intégrées qui aident les personnes ayant des problèmes de santé mentale.

La tension actuelle entre la police et le conseil municipal de Victoria découle en partie des coûts liés à la demande demise en place d’une équipe policière au centre-ville avec une aide minime – voire nulle – des municipalités voisines – à l’exception d’Esquimalt.

Contrairement à la plupart des régions métropolitaines du Canada contrôlées par une seule force régionale, la région métropolitaine de Victoria compte quatre départements municipaux et trois détachements de la GRC assurant le maintien de l’ordre pour 370 000 personnes.

Del Manak a déclaré dans une entrevue au Times Colonist qu’il espérait toujours pouvoir réintégrer les trois officiers de liaison avec les écoles qui avaient été coupés en 2018, mais que le département continue de faire face à de graves pénuries de personnel. 

Le département de police de Victoria a reçu une augmentation de 3,2% de son budget de près de 54 millions de dollars en 2019, mais a néanmoins été contraint de supprimer les heures de service de réception les soirs et les fins de semaine et de dissoudre une unité de neuf membres assurant les réponses au 911.

Source : Times Colonist

À lire aussi

Parle-moi de ton bilinguisme

21 juin 2022

Un festival de 10 jours offert par l’orchestre symphonique de Victoria

31 mai 2022

La mort d’un apiculteur : l’analyse de Louis Normand Hébert

30 mai 2022