ACTUALITÉS

À lire aussi

La contraception des biches d’Esquimalt devra encore attendre 2 ans

7 février 2020 | Radio Victoria

Un cerf en promenade sur le E&N Rail Trail au coin de la rue Wilson, à Esquimalt
IMAGE : Radio Victoria

Lors de la réunion du conseil municipal lundi soir, des experts en gestion des cerfs se sont exprimés sur la situation, dont Kristy Kilpatrick de Urban Wildlife Stewardship Society, qui travaille depuis trois ans pour aider à l’application du programme pilote d’immuno-contraception à Oak Bay.

L’inoculation est un nouveau projet de recherche approuvé par la province comme moyen expérimental de contrôler la population des cerfs après qu’il a été découvert que ni l’abattage ni la relocalisation, les deux techniques approuvées par la province, étaient des mesures efficaces pour gérer la population.

Vic News nous rapporte qu’une analyse faite depuis 2016 révèle que la population de cerfs à Oak Bay est aujourd’hui inférieure aux 500 précédemment estimés, et serait en fait plus proche de 100. Sur ces 100 cerfs, une seule tique porteuse de la maladie de Lyme a été trouvée.

Désormais, les recherches doivent attendre le printemps pour voir si après la saison des amours, les inoculations ont un impact sur les résultats. Si elles s’avèrent efficace, les résultats devront être soumis à la province dans l’espoir d’être approuvées en tant que technique viable de gestion des cerfs. Ce qui signifie qu’Esquimalt devra attendre jusqu’en 2022 pour en faire la demande. La BFC Esquimalt n’a pas encore rendu public son rapport le plus récent, mais les derniers chiffres estimaient la population des cerfs à 40 par kilomètre carré.

Source : Vic News

À lire aussi

Parle-moi de ton bilinguisme

21 juin 2022

Un festival de 10 jours offert par l’orchestre symphonique de Victoria

31 mai 2022

La mort d’un apiculteur : l’analyse de Louis Normand Hébert

30 mai 2022