ACTUALITÉS

À lire aussi

Journée internationale des droits de la personne : le Canada a encore du chemin à faire

10 décembre 2019 | Radio Victoria

Le 10 décembre est la Journée internationale des droits de la personne et marque l’anniversaire de l’adoption, en 1948, de la Déclaration universelle des droits de la l’homme.  Pour cette occasion, le doctorant Moussa Magassa, conseiller en éducation aux droits de l’homme, a rappelé que le Canada n’est pas un premier de classe en la matière.

 « On a fait beaucoup de chemin, et beaucoup d’organisations utilisent les ressources créées à la suite de cette déclaration », a-t-il commencé. Selon lui, la déclaration nous responsabilise tous les jours.  « Notre humanité est enraciné dans les valeurs d’égalité et de justice qui proviennent de cette déclaration. Il faut préserver les droits de tous, les humains mais aussi l’environnement et les animaux », insiste-t-il.

Au Canada, la colonisation des autochtones a laissé des marques. « Leurs droits ne sont pas respectés. Et il ne faut pas oublier que certaines de ces communautés vivent dans une pauvreté abjecte. C’est choquant quand y pense », rappelle Moussa Magassa.

L’expert s’est par ailleurs dit touché de pouvoir parler des droits de la personne en français au Canada.

À lire aussi

Parle-moi de ton bilinguisme

21 juin 2022

Un festival de 10 jours offert par l’orchestre symphonique de Victoria

31 mai 2022

La mort d’un apiculteur : l’analyse de Louis Normand Hébert

30 mai 2022