ACTUALITÉS

À lire aussi

Saanich veut autoriser la vente de produits frais et artisanaux sur les étals en bord de route

5 mai 2020 | François Macone

Le conseil municipal de Saanich, réuni lundi soir, a étudié la possibilité d’autoriser temporairement la vente de fruits, fleurs, légumes et produits artisanaux sur des petits étals en bordure de route dans les limites de la ville.

Le maire et le conseil municipal souhaitent ainsi aider davantage les résidents en leur donnant un moyen de compléter leurs revenus en ces temps difficiles, tout en contribuant à leur sécurité alimentaire.

Plusieurs règlements devront être suspendus ou modifiés afin de rendre cette mesure légale, et les services de la Ville doivent produire des recommandations pour garantir la compatibilité de cette dernière avec les mesures sanitaires provinciales et fédérales en cours.

La motion a donc été renvoyée devant les services pour être retravaillée et sera présentée dans sa version définitive aux élus dans trois semaines.

C’est l’occasion de rappeler que sur l’île de Vancouver, nous cultivons au plus 7 % de la nourriture que nous consommons.

À l’heure actuelle, 50 000 personnes dans la région de la capitale reçoivent des services alimentaires d’urgence.

Selon une étude publiée par l’Institut de la Terre du Canada, 70 % des fruits et légumes que nous consommons proviennent des États-Unis, principalement de la Californie.

Avec la pénurie de produits frais constatée, les ventes à la ferme augmentent de 300 % à 400 %, et à cause du ralentissement économique dû à la pandémie, une perturbation croissante dans l’approvisionnement et une inflation du prix des aliments frais dans les épiceries est plus que probable, indique également cette étude.

À lire aussi

Parle-moi de ton bilinguisme

21 juin 2022

Un festival de 10 jours offert par l’orchestre symphonique de Victoria

31 mai 2022

La mort d’un apiculteur : l’analyse de Louis Normand Hébert

30 mai 2022