ACTUALITÉS

À lire aussi

Rebecca Wolf Gage | Our Earth, Our Future

7 février 2020 | Radio Victoria

Rebecca Wolf Gage lors de la grève du 24 mai 2020, à Victoria
IMAGE : ourearthourfuturevictoria.com

Dans nos studios, lors de ??????? ????????, Rebecca Wolf Gage, l’une des chef.fes de Our Earth, Our Future – un groupe de jeunes qui organisent des actions contre le changement climatique – répond à nos questions en vue de la grève appelant à l’action pour sauver notre planète, qui aura lieu aujourd’hui à partir de midi devant l’assemblée legislative.

Marina Van Wittenberghe : Pouvez-vous présenter Our Earth, Our Future ?
Rebecca Wolf Gage : Our Earth, Our Future est une organisation environnementale de Victoria. Nous organisons des manifestations pour l’environnement. Nous sommes en grève pour le climat, donc nous avons beaucoup de buts comme ceux concernant la réconciliation, mais nous avons aussi d’autres buts, comme obtenir des pass de bus gratuits pour les personnes qui ont 18 ans ou moins dans le CRD, et pas seulement Victoria. Our Earth, Our Future est composé de 8 chef.fes, et environ 40 membres qui sont tous nouveaux. L’organisation est complètement organiser par des jeunes.


MVW : Quel est votre rôle, Rebecca, auprès de Our Earth, Our Future ?
RWG : Je suis une des chef.fes de Our Earth, Our Future.


MVW : Pouvez-vous nous apporter votre regard sur ce qu’il se passe en ce moment avec le pipeline Coastal GasLink?
RWG : Le pipeline Coastal Gas Link est contre la loi Wet’suwet’en, et si nous voulons vraiment faire une réconciliation, nous devons arrêté de faire des choses qui sont contre la loi des Premières Nations.

MVW : Selon vous, pourquoi est-il si important de s’impliquer pour lutter contre le changement climatique ?
RWG : Je pense que c’est important de lutter contre le changement climatique parce que si nous ne passons pas à l’action, nous verrons plus d’impacts liés aux changements climatiques – même aujourd’hui, nous pouvons déjà voir des impacts, comme les feux et les sécheresses en été, et des inondations en hiver, et si nous voulons un bon futur pour notre génération, et pour les générations à venir, nous devons prendre action maintenant !

MVW : Estimez-vous qu’un sit-in est une action pertinente pour se faire entendre ?
RWG : Je pense que ça fait vraiment une différence dans les grèves, il y a des milliers d’enfants qui font grève maintenant, et quand il y a 3 millions de personnes qui manifestent chaque semaine ou chaque mois, si elles s’assoient elles sont vues. Et je pense que depuis cette année où nous sommes en grève il y a eu beaucoup de changements. J’espère que cela va continuer à changer jusqu’au moment où la crise s’arrêtera.


MVW : Parlons maintenant de la grève qui aura lieu le 7 février, comment la communauté peut-elle s’impliquer dans cet événement à Victoria ? 
RWG : Les membres de la communauté peuvent prendre action avec nous, ou peuvent écrire des lettres à John Horgan et au gouvernement provincial pour leur dire que nous ne voulons pas de pipeline ou pour leur demander d’avoir une rencontre avec les chefs de la Nation Wet’suwet’en. 

 

À lire aussi

Parle-moi de ton bilinguisme

21 juin 2022

Un festival de 10 jours offert par l’orchestre symphonique de Victoria

31 mai 2022

La mort d’un apiculteur : l’analyse de Louis Normand Hébert

30 mai 2022