ACTUALITÉS

À lire aussi

Des kits de Naloxone et de la documentation sont disponibles sur place gratuitement. (Photo : Angélique Germain)

Opioïdes : informer de la composition pour réduire les méfaits

9 décembre 2021 | Angélique Germain

A Victoria, des organismes communautaires offrent des services spécifiques pour sensibiliser et informer des méfaits de la drogue… C’est le cas de Vancouver Island Drug Checking Project, qui a la particularité d’effectuer des analyses sur la composition d’échantillons apportés par les consommateurs. Un service gratuit et confidentiel pour les personnes qui viennent faire tester leurs doses.

« 97% des échantillons d’opioïdes testés contiennent du Fentanyl »,
indique Piotr Burek, spécialiste de la réduction des méfaits et assistant de recherche pour le projet Drug Checking.

Rebecca Louw, spécialiste de la réduction des méfaits et technicienne, analyse un échantillon de drogue à l’aide du spectromètre d’absorption infrarouge. (Photo : Angélique Germain)
Le spectromètre de masse à ionisation, l’échantillon est appliqué sur un morceau de papier et un solvant y est ajouté. (Photo : Angélique Germain)

 

Pour rappel, en Colombie-Britannique, le nombre de morts lié à la surconsommation de drogue est considérable. Selon le Ministère de la Sécurité publique de la Colombie-Britannique, entre janvier et septembre 2021, ce serait le cas de 1 534 personnes. C’est un chiffre record pour une telle période, comparé à 2020, il s’agit d’une hausse de 24%. Victoria fait partie des 3 villes de la Province les plus concernées par cette augmentation due à la consommation de drogue.

Piotr Burek, spécialiste de la réduction des méfaits et assistant de recherche, ainsi qu’Abdelhakim Qbaich, développeur logiciel et assistant de recherche, évoquent les techniques et les résultats de leur service de vérification de composition de drogues dans le reportage :

À lire aussi

Parle-moi de ton bilinguisme

21 juin 2022

Un festival de 10 jours offert par l’orchestre symphonique de Victoria

31 mai 2022

La mort d’un apiculteur : l’analyse de Louis Normand Hébert

30 mai 2022