ACTUALITÉS

À lire aussi

Printemps sec, début d’été frais : les explications d’un météorologue

22 juin 2020 | Radio Victoria

Le ciel d’Esquimalt
Photo d’archive : Radio Victoria

Les résidents du Grand Victoria ont certainement remarqué le début poussif de l’été, une constatation confirmée par Environnement Canada.

« On a eu un début d’été météorologique assez froid, deux degrés [celcius] sous les normes saisonnières », explique Armel Castellan, météorologue à Environnement et Changement climatique Canada, en entrevue à Bonjour Victoria !

Le printemps par contre a été très sec par rapport aux normales saisonnières : Campbell River a connu son printemps le plus sec, et Victoria n’a eu que 66% des précipitations normales de février à avril.

Fans de picnic et de randonnées, ne perdez pas espoir : la seconde moitié de juin est en règle générale plus chaude que la première, explique Armel Castellan.

« On voit avec une assez bonne confiance qu’on va ne pas avoir beaucoup de pluie », explique-t-il pour la fin du mois de juin et même peut-être le début du mois de juillet.

Cette météo plus chaude et plus sèche risque cependant d’augmenter la cadence des feux de forêts et les incidences de la sécheresse.

Contribuer aux prévisions

Toute personne peut contribuer aux prévisions en participant au programme Science citoyenne d’Environnement Canada ou encore CoCoRaHS (Community Collaborative Rain, Hail and Snow Network), un réseau de bénévoles travaillant ensemble pour mesurer et cartographier les précipitations (pluie, grêle et neige).

Victoria est une des villes comptant le plus de stations au Canada, ce qui améliore d’ailleurs la qualité des prévisions. Il y a par exemple une station automatique sur l’autoroute Malhat, une sur la base militaire d’Esquimalt, une près de la Bay Gonzales, et une autre près de l’aéroport international de Victoria.

Se méfier des orages

Même si cela ne concerne pas directement Victoria, il est important de connaitre l’attitude à adopter lors d’un orage; vous retrouvez également dans ce balado quels sont les conseils d’Armel Castellan, météorologue à Environnement et Changement climatique Canada, à ce sujet.

À lire aussi

Parle-moi de ton bilinguisme

21 juin 2022

Un festival de 10 jours offert par l’orchestre symphonique de Victoria

31 mai 2022

La mort d’un apiculteur : l’analyse de Louis Normand Hébert

30 mai 2022