ACTUALITÉS

À lire aussi

La société de covoiturage KABU espère se lancer dans les trois prochains mois à Victoria

12 février 2020 | Radio Victoria

Une personne souhaitant arrêter un véhicule de covoiture
IMAGE : Pixabay

Une entreprise de covoiturage de Colombie-Britannique a obtenu son premier feu vert pour offrir ses services à l’échelle de la province, mais elle doit maintenant surmonter un autre obstacle majeur : l’embauche d’un nombre suffisant de chauffeurs qualifiés.

Le Passenger Transportation Board a approuvé, le 7 février, la demande de KABU Ride Inc. de pouvoir opérer dans toutes les régions de Colombie-Britannique. Ce qui donne à la compagnie une longueur d’avance par rapport aux méga-compagnies de covoiturage Uber et Lyft.

« KABU espère se lancer à Victoria dans les trois prochains mois », a déclaré, à Black Press Media, Martin Van den Hemel, directeur des communications de KABU. Trouver des chauffeurs qui ont au moins un permis de classe 4 peut s’avérer le défi le plus difficile, reconnait Martin Van den Hemel.

Vic News nous rapporte que l’application de l’entreprise, qui n’est pas encore disponible au téléchargement, proposera d’abord des services en anglais, mandarin et cantonais.

Source : Vic News

À lire aussi

Parle-moi de ton bilinguisme

21 juin 2022

Un festival de 10 jours offert par l’orchestre symphonique de Victoria

31 mai 2022

La mort d’un apiculteur : l’analyse de Louis Normand Hébert

30 mai 2022