ACTUALITÉS

À lire aussi

A Fairy Creek, les activistes sont souvent arrêtés par la GRC et déclarent à présent auprès de la Cour Suprême la violence qui en résulte. (Photo : Arvinoutside)

Des controverses dans le dossier Fairy Creek

9 février 2022 | Angélique Germain

Alors que l’injonction à Fairy Creek a été prolongée, les avocats des activistes déposent une requête d’abus de procédure, auprès de la Cour Suprême de la Colombie-Britannique. Les actions de la Gendarmerie Royale du Canada sont visées, qualifiées d’illégales, incluant violences et attouchements sexuels.

Retour dans le vif du sujet de cette forêt, dont la survie est tiraillée. Un document scientifique récent transmis à Radio Victoria indique certaines données contradictoires aux arguments de Teal Jones. Conrad Browne, directeur des partenariats autochtones et des relations stratégiques du Groupe Teal Jones, s’exprime en entrevue.

Un exemple de structure installée par les activistes pour retarder les coupes forestières. (Photo : Groupe Teal Jones – août 2021)

 

Entre les affaires juridiques opposant les activistes et la police, ainsi que l’entreprise forestière Teal Jones et les activistes, et maintenant des faits scientifiques face aux arguments de Teal Jones, sans pour autant toutes les citer, cela fait de nombreuses controverses.

 

 

 

 

 

 

Pour en connaître les détails, voici le reportage d’Angélique Germain :

À lire aussi

Parle-moi de ton bilinguisme

21 juin 2022

Un festival de 10 jours offert par l’orchestre symphonique de Victoria

31 mai 2022

La mort d’un apiculteur : l’analyse de Louis Normand Hébert

30 mai 2022