ACTUALITÉS

À lire aussi

Commémorations toujours

8 mai 2020 | Radio Victoria

John Hillman
Photo : Ken Ainslie

Inspiré par son camarade d’armée, le capitaine Tom Moore au Royaume-Unis – lui aussi décoré de l’Étoile de Birmanie – John Hillman a décidé de marcher pour l’organisme de bienfaisance Save the Children Canada. Ayant récemment célébré son 101e anniversaire, John souhaite faire 101 tours dans la cour de la Maison Carlton d’Oak Bay, dans l’espoir d’atteindre un objectif de 101 000 dollars.

Chaque jour, John effectue 5 tours de la cour de la résidence pour personnes âgées Carlton House. Ces tours sont affichés sur la page Facebook de Carlton House. Vous pouvez aider John à atteindre son objectif en visionnant les vidéos quotidiennes et en les partageant avec vos amis et votre famille. Toutes l’argent récolté ira directement à Save the Children Canada.

À l’heure actuelle, Save the Children Canada lance des appels d’urgence dans l’espoir de recueillir des fonds essentiels pour répondre aux besoins des enfants touchés par l’épidémie de la COVID-19.

Né en 1919, au sud du pays de Galles, au Royaume-Uni, John Hillman vit actuellement en résidence à la Carlton House of Oak Bay. En 1937, ce centagénaire a rejoint la Royal Air Force – c’était lors de la Seconde Guerre mondiale, il avait tout juste 17 ans.

John Hillman a déménagé deux fois au Canada avec Irène, sa femme de 78 ans qu’il a épousée en décembre 1941, lors d’une double cérémonie avec sa sœur qui épousa Lloyd Harvey, de Calgary, de l’Aviation royale canadienne. John et Irène ont élu domicile à Victoria en 1999. Irène réside désormais à l’hôpital Glengarry, sur le chemin Fairfield, tout près de son mari.

À l’âge de 101 ans, il donne généreusement de son temps et de ses efforts pour amasser des fonds pour une cause incroyable. Aidez-le à atteindre son objectif en partageant cette histoire avec vos amis et votre famille !

Source : canadahelps.org

À lire aussi

Parle-moi de ton bilinguisme

21 juin 2022

Un festival de 10 jours offert par l’orchestre symphonique de Victoria

31 mai 2022

La mort d’un apiculteur : l’analyse de Louis Normand Hébert

30 mai 2022