ACTUALITÉS

À lire aussi

Bruce Deacon |Gérant – Pan Am Cross Country Cup

25 février 2020 | Radio Victoria

Logo de Pan Am Cross Country Cup 2020
IMAGE : Pan Am Cross Country Cup

Au micro de Bonjour Victoria !, nous recevons Bruce Deacon, ancien coureur olympique et aujourd’hui gérant de la Pan Am Cross Country Cup. Notre invité nous parle de La Coupe panaméricaine de cross-country, un championnat panaméricain d’athlétisme qui a lieu tous les deux ans. C’est un événement qui attire des équipes d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud et d’Amérique Centrale ainsi que des Caraïbes. La dernière Coupe Pan Am s’est tenue en 2018 au Salvador, en 2020 c’est à Langford que ça se passe !

L’événement aura lieu le samedi 29 février. Ce championnat présente 11 pays dans plusieurs compétitions : junior féminin, junior masculin, senior femme et senior masculin. 10 km devront être parcouru pour les seniors et 6 km pour les juniors. Il y a aussi des courses pour les étudiants et la communauté.

La piste de course se trouve à Bear Mountain et comme nous le partage Bruce Deacon « c’est vraiment une course difficile, ce n’est pas comme une course de route, c’est un défi ! Il y a une demande physique que l’on a pas sur les routes à plat. Cette course va tester les athlètes ! »

« Nous avons une grande équipe de bénévoles qui nous aide. La communauté de Victoria apporte une grande aide pour cet événement, maintenant on veut des spectateurs ! »

Bruce Deacon, ancien coureur olympique, au sujet de la Pan Am Cross Country Cup.

« J’étais coureur au niveau international, j’ai participé à deux olympiques pour un marathon et à quatre championnats mondiaux. J’ai gagné une médaille d’argent au jeu panaméricain ! », nous informe Bruce Deacon sur sa carrière.

Pour vous inscrire à cet événement unique, suivez ce lien !

Retrouvez ici le manuel d’équipe en français de Pan Am XC Cup !

 

À lire aussi

Parle-moi de ton bilinguisme

21 juin 2022

Un festival de 10 jours offert par l’orchestre symphonique de Victoria

31 mai 2022

La mort d’un apiculteur : l’analyse de Louis Normand Hébert

30 mai 2022