ACTUALITÉS

À lire aussi

Accusations levées contre la propriétaire de chien ayant laissé son animal de compagnie mourrir dans son véhicule

10 juin 2020 | Radio Victoria

Photo : Oskar Kadaksoo sur Unsplash

Les accusations de cruauté envers les animaux, qui ont été portées contre une femme de Victoria dont le Boston terrier est décédé après avoir été laissée dans sa voiture par temps chaud durant sept heures, ont été suspendues.

Stephanie Skinner, 35 ans, a été accusée d’avoir « causé la mort d’un animal en détresse » après le décès de sa chienne, Ava, le 23 juillet 2018, alors qu’elle était enfermée dans sa voiture pendant sept heures à Langford.

Selon la BC SPCA, les températures ont atteint jusqu’à 30 degrés ce jour-là. L’organisation a qualifié l’incident de « tragique et évitable ».

Chaque année, la BC SPCA et d’autres groupes de protection des animaux mettent en garde les gens contre les dangers de laisser leurs animaux de compagnie dans des voitures par fortes chaleurs.

« Même 10 minutes dans une voiture non ventilée par temps chauds peuvent être mortelles pour un animal (…) un animal laissé pendant sept heures à ces températures n’aurait donc clairement aucune chance. » avait déclaré en mars 2019 Eileen Drever, chargée des relations pour la BC SPCA.

Le fait que l’accusation ait été suspendue signifie que le procureur de la Couronne a mis fin aux poursuites, mais l’accusation pourrait tout de même être reportée d’un délai d’un an. 

Selon le BC Prosecution Service, l’accusation a été suspendue parce que Stephanie Skinner a réussi un programme de justice réparatrice. Le parquet indique qu’il n’y aura pas de nouvelle procédure.

L’accusation de cruauté aurait pu entraîner jusqu’à deux ans de prison, une amende de 75 000 $ et une interdiction à vie de la possession d’animaux de compagnie.

Source : Vic News

À lire aussi

Parle-moi de ton bilinguisme

21 juin 2022

Un festival de 10 jours offert par l’orchestre symphonique de Victoria

31 mai 2022

La mort d’un apiculteur : l’analyse de Louis Normand Hébert

30 mai 2022