Wapiti de Roosevelt, pygargues à têtes blanches, marmottes… les autres résidents de l’île de Vancouver

Une marmotte de l’île de Vancouver, espère rare et menacée de disparition. Photo : Catherine Babault.

Baleines loups, ours : les représentations de ces animaux qui vivent sur l’île de Vancouver sont partout, à tel point qu’on oublierait qu’ils partagent ce territoire avec de nombreuses autres espères.

C’est pour faire connaitre ces autres membres de la faune de l’île de Vancouver que Catherine Babault s’est lancée dans la création d’un livre photos de la nature.

Son livre, Vancouver Island Wildlife, présente ses photos de wapitis, pygargues à têtes blanches, marmottes, mais aussi de la flore locale.

Une aventure qui requiert beaucoup de patience, comme elle l’explique en entrevue à Radio Victoria.

« Ils sont tous difficiles à photographier si on veut des bons clichés », explique-t-elle.

Le wapiti de Roosevelt, animal chassé, est un des plus difficiles à apercevoir sur l’île, et encore plus à photographier.

À l’automne dernier Catherine Babault a repéré des traces d’une harde, mais sans succès. Elle a continué ses recherches en hiver, parcourant l’île en raquette, mais c’est finalement au printemps qu’elle a pu capturer une scène dont elle se souviendra toujours : une harde avec des jeunes wapitis âgés de moins de trois mois.

« Pouvoir assister à l’allaitement, c’est un moment très rare et cela m’a touché », raconte Catherine Babault. .

Elle a aussi pu photographier les marmottes de l’île de Vancouver, une espèce endémique et exclusivement locale, et aujourd’hui menacée de disparition.

« C’était très spécial de les voir dans leur milieu naturel, en dehors de leur terriers », explique Catherine Babault.

Vancouver Island Wildlife est disponible sur le site de l’auteure.

Plus d'articles :