Une veuve demande à annoncer les décès par surdose

Michael Stone, décédé par surdose, enseignant à une classe à Copenhagen, Danemark, en septembre 2016.
Photo : Michael Stone Teachings / facebook

Une résidente des Îles Golfe à l’intention de demander à la Dre Bonnie Henry d’annoncer les décès par surdose de la même façon qu’elle le fait pour les décès liés à la COVID-19.

Carina Stone a perdu son mari, Michael Stone – un professeur de yoga renommé – à la suite d’une intoxication au fentanyl en 2017, après avoir acheté des drogues illicites à Victoria, qui devaient l’aider à gérer son trouble bipolaire.

La pétition, créée le 13 juin, a recueilli plus de 2 740 signatures à ce jour.

Carina Stone affirme que la Colombie-Britannique est reconnue comme un exemple de réponse face à la pandémie. Dre Bonnie Henry a été présentée dans plusieurs publications à travers le monde et a été désignée par le New York Times comme la « médecin qui a passé le test du coronavirus ».

En mai, la Colombie-Britannique a enregistré 170 décès par surdose – le nombre mensuel le plus élevé depuis la déclaration de la crise en 2016.

Retrouvez la pétition de Carina Stone, ici.

Source : Vic News

Plus d'articles :