Une résurgence des cas attendue

La médecin hygiéniste en chef Dre Bonnie Henry lors de la mise à jour du 14 juillet 2020.

« Nous avons observé une augmentation de cas dans les derniers jours et nous nous attendions à ça » a déclaré aujourd’hui la médecin hygiéniste en chef Dre. Bonnie Henry. La Colombie-Britannique enregistre depuis cinq jours une résurgence de nouveaux cas de COVID-19, soit un peu plus d’une vingtaine en moyenne par jour.

Soixante-quinze nouveaux cas ont été enregistrés dans la province depuis vendredi passé, pour un total de 209 cas actifs. Quatorze personnes sont présentement hospitalisées, dont cinq aux soins intensifs. Le nombre de cas de COVID-19 confirmés depuis le début de la pandémie se chiffre désormais à 3 128, dont 189 décès.

Deux nouveaux cas ont été annoncés le 10 juillet dernier dans la régie de santé de l’Île de Vancouver, portant le total des cas détectés depuis le début de la pandémie à 135. Les données les plus récentes du BC CDC révèlent qu’il y a actuellement trois cas actifs de COVID-19 dans la région.

La nourriture, pas un vecteur de transmission

Une ferme de l’Okanagan a été fermée après que deux travailleurs aient testé positifs. La Dre Henry a tenu à spécifier que la nourriture n’est pas une source de transmission pour la COVID-19. Elle rappelle de toujours rincer les fruits et légumes avant de les manger et de bien se laver les mains avant de s’affairer dans la cuisine.


Gestion des cas et des contacts

La Dr Henry demande aux organisateurs de fonctions privées d’être sérieux dans la prise de précautions liées à la COVID-19, en mentionnant au passage l’application mobile de traçage qui sera bientôt rendu disponible au Canada. Les autorités sanitaires de la Colombie-Britannique martèlent l’importance de pouvoir retrouver les personnes croisées lors d’événements en cas d’infection.

La suite

La médecin hygiéniste a avoué avoir eu espoir, au début de la pandémie, que l’épidémie soit rapidement éradiquée comme il avait été le cas pour le SARS-CoV-1. Malgré que la courbe ait été aplatie dans la province, la COVID-19 fait maintenant partie intégrante de notre réalité. Elle se dit cependant rassurée que les cas actuels soient interreliés, ce qui facilite la tâche du secteur de la santé publique.

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter

Tous nos articles sur la pandémie