Une nouvelle application pour les les victimes de crises cardiaques - Radio Victoria

Une nouvelle application pour les les victimes de crises cardiaques

Le mois de la Réanimation cardio-pulmonaire promeut une approche pratique des manoeuvres de réanimation cardio-pulmonaires.

« Chaque minute peut faire une différence dans les chances de survie, » a déclaré Leon Baranowski responsable du secteur des services paramédicaux aux services de santé d’urgence de la Colombie-Britannique. Au premier signe d’un arrêt cardiaque, les personnes doivent composer le 911, commencer la RCP et utiliser un défibrillateur externe automatique si possible.

L’application PulsePoint Respond, disponible depuis un peu plus d’un an, prévient les personnes qui utilisent l’application sur leur téléphone si une victime subi un arrêt cardiaque à moins de 400 mètres de leur emplacement. Les alertes sont déclenchées par le 911 lorsque l’on pense qu’une personne est en train de faire un arrêt cardiaque ou ne respire plus.

Shawn McLaren, chef de Learning pour Ambulances Saint-Jean, a déclaré dans un communiqué de presse qu’environ 45 000 Canadiens mourraient d’un arrêt cardiaque chaque année.

Près de huit arrêts cardiaques sur dix surviennent en dehors d’un établissement hospitalier. La seule chose efficace dans ce cas est la réanimation cardio-pulmonaire, associée à un choc électrique provoqué par un défibrillateur automatique.

La combinaison de la réanimation cardio-pulmonaire et d’un choc électrique provoqué par un défibrillateur automatique augement de 75% les chances de survie. L’Association des Arrêts cardiorespiratoires note qu’un défibrillateur automatique appliqué dans la minute qui suit une perte de conscience augmente les chances de survie de près de 90%.

Source : Vic News

Plus d'articles :