Surdose : le gouvernement fédéral finance un projet pilote d'approvisionnement sécurisé en C.-B - Radio Victoria

Surdose : le gouvernement fédéral finance un projet pilote d’approvisionnement sécurisé en C.-B

En mai dernier, le gouvernement provincial avait lancé l’application Lifeguard pour éviter les surdoses et sauver des vies.

La ministre fédérale de la Santé, Hedy Fry, a annoncé lundi 1er février un financement de 15 millions de dollars pour quatre projets d’approvisionnement plus sécuritaires destinés aux Britanno-Colombiens à risque de surdose. 

Dans le cadre de ces projets, des médicaments de qualité pharmaceutique, moins risqués, seront dispensés par un prescripteur autorisé comme solution de rechange aux drogues illégales toxiques en circulation sur quatre sites supervisés, dont un à Victoria et les trois autres sur le continent. 

La crise des surdoses continue d’être l’une des plus graves crises de santé publique de l’histoire récente du Canada : cinq personnes décèdent chaque jour à cause de surdoses de drogues illicites, et 1 548 personnes sont mortes de surdoses durant les 11 premiers mois de 2020 en Colombie-Britannique.

Ce bilan pourrait encore s’aggraver selon la coroner en chef de la province, Lisa Lapointe, puisque l’offre de drogues illicites devient de plus en plus toxique à cause de la fermeture des frontières et les restrictions de circulations des biens et des personnes ont perturbé les chaînes d’approvisionnement. 

Aussi, ces initiatives mettent l’accent sur la facilitation de la mise en relation des personnes vulnérables avec d’importants services sociosanitaires, dont des services de traitement, auxquels la pandémie de COVID-19 peut compliquer l’accès.

Le gouvernement fédéral semble avoir entendu les demandes récentes des municipalités et du gouvernement provincial.

« En Colombie-Britannique, nous améliorons les services et nous plaidons pour des ressources fédérales additionnelles et je suis heureuse d’avoir Santé Canada à nos côtés, pour nous aider à retirer les gens du monde des drogues toxiques », a commenté pour sa part Sheila Malcolmson, la ministre provinciale de la Santé mentale et des Dépendances.

Le 15 juillet, Santé Canada avait déjà annoncé l’octroi d’un financement d’environ deux millions de dollars à l’Autorité sanitaire de l’île de Vancouver pour la tenue d’un projet pilote d’approvisionnement plus sécuritaire d’une durée de quatre ans.

Dans l’Énoncé économique de l’automne de 2020, le gouvernement fédéral s’est engagé à venir en aide aux Canadiens qui souffrent de problèmes de dépendances par l’entremise de financement de 66 millions de dollars sur deux ans. 

Santé Canada a également publié une trousse d’outils comprenant des lignes directrices à l’intention des fournisseurs de soins de santé sur le fait d’offrir des médicaments comme traitement pour le trouble lié à la consommation de substances psychoactives, ou comme solution de rechange de qualité pharmaceutique aux drogues de rue toxiques pendant la pandémie.

Plus d'articles :