Souvenance – Reconnaissance : Henri-Gustave Joly de Lotbinière arrivait à Victoria il y a 120 ans

Henri-Gustave Joly de Lotbinière vers 1890 par J.E. Livernois
IMAGE :  Bibliothèque et Archives nationales du Québec 

Cette entrevue s’ouvre avec une chanson biographique sur Henri-Gustave Joly de Lotbinière interprétée par Marie-Hélène Bourret, directrice de l’Association historique francophone de Victoria. Pour découvrir d’autres chansons biographiques sur des figures francophones de la Colombie-Britannique, visitez ce lien.

En 1900, le premier ministre du Canada de l’époque, Wilfrid Laurier cherche à assurer la stabilité politique de la Colombie-Britannique. Pour y parvenir, il nomme Henri-Gustave Joly de Lotbinière, ancien premier ministre du Québec, devenu alors le 7e lieutenant-gouverneur de la Colombie-Britannique.

Il y a 120 ans, arriva aujourd’hui à Victoria, Henri-Gustave Joly de Lotbinière, qui à ce jour reste le seul francophone à occuper cette fonction dans la province. Gisèle Samson, gardienne des archives de l’Association historique francophone de Victoria, invitée de Bonjour Victoria !, précise que le Premier Ministre de la province, James Dunsmuir, s’était chargé du protocole d’accueil. 

Le couple Joly de Lotbinière, arrivé à Victoria à bord du bateau The Islander, fut logé à l’Hôtel Driard – la résidence officielle du Gouvernement étant en construction suite à un incendie survenu en mai 1899.

Le 6e lieutenant-gouverneur Dr Thomas McInnes, démis de ses fonctions par sir Wilfrid Laurier, résidait à la Maison Spencer de la rue Moss avec sa famille – maintenant connue pour accueillir la Galerie d’Art du Grand Victoria.

Dès que la maison fut disponible, Sir Joly de Lotbinière s’y installa. Ce ne sera qu’en 1903 que ce passionné d’arboriculture et son épouse occuperont la Maison du Gouvernement de la rue Rockland, où Joly de Lotbinière planta de nombreux arbres.

Sir Henri a grandement contribué à rehausser la fonction de lieutenant-gouverneur par son affabilité prévenante et son expérience politique.

À l’expiration de son mandat, il se retira à Québec où sa santé se déclina rapidement. Il y décède en 1908, à l’âge de 79 ans.

Découvrez l’entrevue complet avec Gisèle Samson dans ce balado :

L’Association historique francophone de Victoria (AHFV)
2-1218 Rue Langley, Victoria, V8W 1W2, C.-B.
Site : http://www.ahfv.org / Courriel:  ahfvic@yahoo.ca

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter

Aussi dans l'actualité du Grand Victoria :