S’immerger dans l’univers de la bande dessinée - Radio Victoria

S’immerger dans l’univers de la bande dessinée

Dorit reçoit une patiente à l’hôpital de la Charité. Cette dernière, très affectée par la disparition de son fils à la frontière, est victime d’angoisses. Le Mur lui monte à la tête.

Nous sommes en 1962, à Berlin.

Pour être plus exact, n’importe quel lecteur sur la page Instagram Walledinberlin est transporté à Berlin, du temps ou un mur séparait l’Est et l’Ouest.

Walled in Berlin est une des 18 œuvres présentées à l’exposition virtuelle “Machines à bulles”. 

Son but : mettre à l’honneur des bandes dessinées sous des formes interactives.

« Cette exposition met en valeur des œuvres innovantes qui sont accessibles de façon numérique », explique Fanny Surzur, responsable des événements de l’Alliance Française de Vancouver.

Machines à bulles est une exposition montée par l’Institut Français, à Paris, et présentée au Canada à travers le consulat de France au Canada et l’Alliance Française de Vancouver.

Les œuvres prennent la forme de publications sur Instagram, de pages web, mais aussi de jeux vidéo.

« Ce sont vraiment des formes non conventionnelles, non classiques de la bande dessinée », dit Mme Surzur.

Dans Blacksad: Under the Skin, le lecteur doit diriger l’enquête du fameux chat-détective dans un jeu calqué sur la bande dessinée originale.

« Cela permet au lecteur de devenir joueur et être à la base de la narration », dit Fanny Surzur. « C’est prendre en main différemment l’histoire et le scénario de la BD.»

La majorité des œuvres est accessible gratuitement jusqu’à l’été 2021, pour que le public puisse « s’immerger », explique Fanny Surzur.

« C’est un peu comme quand on lit une BD : il faut se poser 1h30, 2h, prendre le temps de lire, de regarder, de cliquer. Ce n’est pas une exposition qu’on regarde en 10-20 minutes. »

Les 18 oeuvres sont disponibles sur alliancefrancaise.ca/machines-a-bulles

Pour écouter l’entrevue avec Fanny Surzur :

Plus d'articles :