Saanich privatise le ramassage des animaux morts

Que faire des 300 animaux qui sont retrouvés morts chaque année sur la voie publique ?

Le conseil municipal de Saanich a décidé d’octroyer un contrat de 50 000 $ pour la gestion des animaux morts. Cela intervient après la décision de la police de Saanich de ne plus s’en occuper d’ici le 1er juin prochain.

Pour sa part, la ville considère que la fourrière de Saanich doit déjà s’occuper des chiens errants et de patrouiller les 170 parcs de la municipalité.

La fourrière ne dispose que de deux employés à plein temps et deux à temps partiel.

La gestion des animaux morts empiétait de plus en plus sur leurs autres responsabilités. Il en coute 5 000 $ à la ville de se débarrasser des animaux morts.

Le conseil municipal va aussi envoyer une lettre au ministère de l’Environnement de la Colombie-Britannique pour lui faire part de l’augmentation des couts liés aux animaux morts.

Source : Times Colonist

Plus d'articles :