Résurgence des oiseaux à la lagune d’Esquimalt

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada a désigné la sous-espèce du Grand Héron, population de la côte du Pacifique, comme étant préoccupante.
Photo : Kieran Wood sur Unsplash

L’effet de la pandémie et de la réduction des activités humaines a eu des effets juque dans la faune locale.

Selon Oiseaux Canada, la plus grande organisation de sauvegarde des oiseaux au pays, il y a eu en mars et en avril une augmentation de 200% de la fréquentatation de certains oiseaux migrateurs à la lagune d’Esquimalt.

La lagune d’Esquimalt est depuis toujours le paradis des amateurs d’oiseaux migrateurs.

Elle est l’un des rares refuges d’oiseaux migrateurs le long de la côte de la Colombie-Britannique, ce qui en fait un lieu important de reproduction.

Oiseaux Canada effectue des relevés mensuels à la lagune d’Esquimalt depuis maintenant plus de 10 ans pour garder un œil sur la situation des oiseaux maritimes.

Lorsque la pandémie de COVID-19 a forcé les gens à rester chez eux, Oiseaux Canada a décidé d’étudier l’impact de ces changements avec cinq enquêtes différentes en mars et en avril.

Les résultats préliminaires sont assez encourageants. Graham Sorenson, coordinateur de ce projet, à indiqué à Chek News que plusieurs espèces ont vu une augmentation de 200% – notamment pour le grand héron, dont la population de la côte du Pacifique a été désignée comme préoccupante. Les hérons sont aperçus par groupe de 10 à 40 individus, au lieu de trois – ce qui était auparavant le maximum observé.

Un pluvier kildir faisant son nid a même été aperçu – une première pour les côtes de Colombie-Britannique. Il a depuis eu des oisillons.

Mais comme les gens retournent maintenant à la plage, cela pourrait changer.

Les amateurs d’oiseaux gardent donc un œil attentif sur ce nouvel impact. Oiseaux Canada fait appel à la sensibilité des utilisateurs de la lagune d’Esquimalt et leur demande de respecter la faune, de ramasser leurs déchets et de laisser les chiens à la maison pour que cette résurgence perdure.

Source : Chek News

Plus d'articles :

Avez-vous perdu vos clés ?

Après une perquisition le 27 novembre dernier, la police de Victoria et d’Esquimalt, VicPD, a retrouvé des dizaines de clés et cartes