Regards #18 : La crise du logement dans le Grand Victoria s’amplifie

Le District régional de la capitale (CRD) a publié une étude qui examine les coûts combinés de logement et de transport comme mesure de l’accessibilité globale des ménages de la région de la capitale.

Une étude qui pourrait se résumer aux trois principales conclusions suivantes : l’escalade du coût du logement est accentuée par celui du transport, nous payons chaque jour plus cher pour moins de surface en comparaisons relative, et les prix à l’achat ont été multipliés par 6 à 10 en l’espace de 40 ans pour des biens similaires.

Le coût du logement locatif par ménage est également en constante hausse. Dans la région de la capitale, le parc locatif nouvellement construit a été loué à des taux nettement plus élevés que le parc construit dans les années 60 et 70.

Cela a influencé une tendance générale à la hausse des loyers, dans laquelle les ménages peuvent payer des loyers jusqu’à 40 % plus élevés pour des logements dont la taille est 25 % plus petite.

Par exemple, un logement locatif de deux chambres plus ancien de 1100 pieds carrés peut être loué à 1125 $ par mois, tandis qu’un logement de deux chambres de 850 pieds carrés dans un nouveau développement voisin peut être loué à 1 850 $ par mois.

Il est également prouvé que cela conduit à des augmentations de loyer dans les anciens bâtiments, où des appartements identiques dans le même immeuble pourraient être loués à des prix très différents en fonction de la date d’occupation initiale.

Une autre étude, publiée cette semaine par le District Régional de la Capitale (CRD), en partenariat avec le Community Social Planning Council et la Greater Victoria Coalition to End Homelessness, dévoile les résultats du comptage ponctuel 2020 du Grand Victoria.

Au 11 mars 2020, 1 523 personnes étaient sans-abri dans la région de la capitale.

Cette enquête démontre combien la vulnérabilité à l’itinérance des personnes sans domicile en raison de facteurs structurels tels que la pauvreté, la stigmatisation, la discrimination et un manque de ressources clés a été amplifiée par a pandémie de la Covid-19.

Aussi la maire de Victoria Lisa Helps, lors de sa participation à un webinaire jeudi avec des dirigeants municipaux de partout au Canada sur le droit au logement, a comparé la situation à « un effort de guerre » avant d’en appeler à plus de soutien de la part du gouvernement fédéral.

Plus d'articles :