Plus de transparence dans les données partagées

La médecin hygiéniste en chef de la province, Dre Bonnie Henry, à Victoria le 27 août. Photo : Gouvernement de la Colombie-Britannique

Les autorités sanitaires de la Colombie-Britannique ont annoncé 68 nouveaux cas de COVID-19 dans les derniers 24 heures, en plus d’un décès. 

Le nombre de cas actifs dans l’ensemble de la province se chiffre à 906, avec 22 hospitalisations dont sept en soins intensifs. La santé publique effectue un suivi auprès de 2 810 personnes en isolation. La régie de la santé de l’Île de Vancouver rapporte aujourd’hui trois nouveaux cas, pour un total de 14 cas actifs. 

Nouvelle transparence au sujet des cas potentiels

Pour la première fois, les autorités sanitaires font état de cas suspects de syndrome inflammatoire multisystémique (ou MIS-C) chez les enfants, associée à la COVID-19. Huit cas potentiels ont été identifiés bien qu’aucun d’entre eux n’aient testé positif au virus, n’ait été en contact avec une personne atteinte ou n’ait développé d’anticorps.

La province signale désormais les cas incertains en raison d’une modification des définitions de cas au niveau national, a précisé la médecin hygiéniste en chef Bonnie Henry.

Mise à jour de la carte des données régionales

La Dre Henry a présenté pour la première fois des données de COVID-19 localisées, affichant les cas enregistrés dans des villes et régions spécifiques de la province. La carte est codée par couleur en fonction du nombre de cas par 100 000 habitants. Elle indique le lieu de résidence des personnes testées positives au virus, et non le lieu où elles l’ont contracté. 

Les autorités sanitaires se permettent d’être de plus en plus précis, dû au nombre croissant des infections qui assurent une confidentialité accrue aux personnes infectées. 

Les causes de transmission

La Dre. Henry a partagé l’estimation approximative suivante des causes de transmission du virus :

-1/3 sont liées à des fêtes privées et des sorties en boîtes de nuit

-1/3 sont rattachées à des regroupements communautaires et familiaux

-1/3 sont associées à diverses expositions, dans les lieux de travail et dans les établissement en soins de longue durée par exemple

-20 % des transmissions sont liées aux déplacements nationaux et internationaux

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter

Tous nos articles sur la pandémie