Petit geste, grand impact !

Amie se confie à propos de l’intérêt qu’elle porte à l’environnement, de la santé personnelle à l’éco-responsabilité en passant par la solidarité avec les producteurs locaux et le commerce équitable. Amie réserve sa conclusion à la situation des orques résidents du Sud (aussi appelés épaulards), dont il ne resterait que 73 individus dans notre région.

Vous aimez cet article ?

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter

Aussi dans l'actualité du Grand Victoria :