Pensionnats Canadiens : pour ne pas oublier

Les élèves de l’Ecole Victor Brodeur lors de la Journée du Chandail Orange 2019

Vêtus de chandails oranges, les élèves de tout le pays passeront leur lundi a se souvenir des torts causés aux enfants des pensionnats au Canada. Le 30 septembre 2019 marque la septième Journée annuelle du Chandail Orange, une initiative de Phyllis Webstad, une survivante des pensionnats autochtones.

Cette Journée nationale de commémoration fait référence à l’un de ses premiers souvenirs au pensionnat St. Joseph’s Mission, situé dans les années 70 dans le centre de la Colombie-Britannique, quand le personnel lui a confisqué son chandail orange, acheté spécialement pour l’école. Elle avait alors six ans.

Son histoire a inspiré de nombreuses personnes à travers le pays et dans le monde entier à parler de la réalité des pensionnats et cette marginalisation historique des peuples autochtones. Des milliers d’enfants des Premières Nations, métis et inuits ont été enlevés de chez eux et contraints de fréquenter des pensionnats. Le dernier a fermé en 1996.

Cette année, la Journée du Chandail Orange célèbrera également le projet de loi C-369, un projet de loi fédéral en attente d’un deuxième vote au Sénat afin de faire du 30 septembre la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. Si adopté, le dernier jour de septembre sera un jour férié.

Source : Vic News

Plus d'articles :