Mieux planifier pour rester en sécurité, 81 nouveaux cas en trois jours

La médecin hygiéniste en chef Dre Bonnie Henry demande aux Britanno-Colombiens de planifier dès maintenant leurs célébrations pour le long weekend du jour de la Colombie-Britannique afin de rester en sécurité.

Elle a par ailleurs annoncé 81 nouveaux cas de COVID-19 entre vendredi 24 et ce lundi 27 juillet.

Elle a, comme toujours, suggéré à la population de profiter de l’extérieur, en ajoutant au passage que le virus de la COVID-19 peine à survivre sous les rayons du soleil. 

La Dre. Henry a tenu à partager une méthode d’évaluation des risques lors de rencontres avec autrui, en particulier avec ceux qui ne font pas partie de notre bulle.

Elle a conseillé de trouver une activité plus appropriée si l’ont ne peut pas répondre clairement et de façon sécuritaire aux questions suivantes :
-Comment allez-vous donner aux gens l’espace nécessaire pour rester en sécurité ?
-Passerez-vous un court ou un long moment ensemble ?
-Pensez-vous vraiment être dans la bulle des personnes que vous allez côtoyer ?

« Aucun d’entre nous ne souhaitait une pandémie et nous devons maintenant nous y adapter », a déclaré la médecin hygiéniste.

Plus de 1 000 Britanno-Colombiens sont désormais en quarantaine à travers la province et la Dre. Henry a tenu à rappeler que « l’auto-isolement n’est pas optionnel, mais obligatoire ».

De plus, ceux qui se font tester ont le devoir de s’auto-isoler en attendant leur résultat.

La Colombie-Britannique compte désormais 108 nouveaux cas actifs supplémentaires depuis jeudi passé, portant le total des cas d’infection depuis la mi-mars à 3 500.

Deux décès supplémentaires ont été signalés depuis jeudi passé, tous dans des établissements de soins de longue durée. Il y a un nouveau cas depuis jeudi dans la régie de la santé de l’île de Vancouver, portant le nombre total d’infections depuis le début de la pandémie à 143.

L’épidémie communautaire à Haida Gwaii implique maintenant 14 cas d’infection chez les résidents. La nation Haïda s’oppose depuis plusieurs semaines à la réouverture des pavillons de pêches privés, citant le risque de transmission des touristes.

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter

Tous nos articles sur la pandémie