Les itinérants pourrait être les plus touchés par la pandémie

Les personnes vivant dans la rue pourrait être ceux qui seraient les plus touchées par la pandémie.

Alors que la province se prépare a affronter le COVID-19, les foyers pour les sans-abri – déjà surchargés – à Victoria, doivent s’interroger sur comment empêcher le virus de se propager parmi cette population pour laquelle l’auto-isolement est presque impossible.

Capital City News nous rapporte que Grant McKenzie, directeur des communications de la Our Place Society, a déclaré : 

 « Nous faisons de notre mieux, mais l’isolement social lorsque les gens n’ont nulle part où aller est presque impossible. »

Grant McKenzie, directeur des communications de la Our Place Society

Les services aux sans-abri de Victoria ferment leurs annexes non essentielles.

Our Place Society a fermé ses lieux d’accueil comme sa cour et sa salle informatique nous rapporte Capital City News, mais continue tout de même a offrir des espaces d’hébergement et un service de restauration constitué de trois repas par jour.

Cool Aid Society a fermé sa clinique dentaire, son centre communautaire du centre-ville et annulé divers programmes sans rendez-vous. 

Source : Capital City News

Plus d'articles :

Avez-vous perdu vos clés ?

Après une perquisition le 27 novembre dernier, la police de Victoria et d’Esquimalt, VicPD, a retrouvé des dizaines de clés et cartes