Vers la fin des autocollants sur les plaques d’immatriculation ?

Image : The Insurance Corporation of British Columbia (ICBC)

La plupart des provinces canadiennes fournissent des autocollants aux automobilistes, chaque année, pour renouveler leur assurance, mais le Québec, la Saskatchewan et les Territoires du Nord-Ouest ont abandonné cette pratique il y a des années – une idée que la Colombie-Britannique envisage.

CHEK News rapporte que le gouvernement provincial a proposé une loi qui, si elle est adoptée, permettrait aux vignettes de ne plus expirer ou d’avoir une validité de plus de 12 mois.

Cette législation permettrait aussi peut être de mettre fin à l’utilisation des autocollants.

CHEK News rappelle que la Colombie-Britannique a, pour la première fois, introduit des autocollants pour les plaques d’immatriculation en 1970, pour permettre aux automobilistes de montrer que leur véhicule était immatriculé et assuré.

Au début des années 90, les automobilistes étaient tenus d’afficher deux autocollants, l’un indiquant le mois et l’année d’expiration et l’autre indiquant le jour d’expiration, sur la plaque d’immatriculation arrière.

Un tel changement pourrait peut être aussi amener le gouvernement a repenser le système de renouvellement en proposant, par exemple enfin, un renouvellement en ligne via Insurance Corporation of British Columbia (ICBC).

Source : CHEK News

Plus d'articles :