Le mois mondial de la sensibilisation à l’autisme avec Luc Chulak

Enfant en bleu
Photo : Andrea Piacquadio

Avril, le mois de l’autisme, est un moment privilégié pour informer et sensibiliser chacun sur l’autisme. C’est aussi une occasion de briser les préjugés qui sont le principal obstacle à l’intégration des personnes concernées dans la communauté. Luc Chulak, directeur général de la Fédération québécoise de l’autisme était au micro de Bonjour Victoria ! pour nous en parler.

Regroupement, collecte de fonds, conférence de presse, activités spéciales, sont au programme de ce mois mondial de la sensibilisation à l’autisme, nous partage notre invitée. Avec la covid-19 rentrant en jeu cette année, il est tout à fait compréhensible que de nombreux événements soient questionnés, voire reportés ou annulés nous fait savoir Luc Chulak. Il en demeure néanmoins que le mois de l’autisme peut être souligné de façon plus sobre, mais tout aussi marquante.

Leur thématique cette année « faisons des services une ligne de vie pour les personnes autistes ».

On apprend lors de cette entrevue que le trouble du spectre de l’autisme est un trouble neurologique qui touche plusieurs aspects du développement de l’enfant. Il affecte sa capacité à communiquer et à entrer en relation avec les autres en plus de restreindre ses intérêts.

Environ 1 enfant sur 80 recevrait un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme chaque année.

Le bleu est à l’honneur ce mois-ci, mais pourquoi ? Car, c’est une couleur calmante, apaisante, réconfortante. Lors de cette entrevue Luc Chulak, directeur général de la Fédération québécoise de l’autisme nous parle également des comportements à avoir face aux personnes diagnostiquées de trouble du spectre de l’autisme, et des études établissant un potentiel lien entre les pesticides et l’autisme.

Retrouvez l’intégralité de l’entrevue en balado.

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter

Aussi dans l'actualité du Grand Victoria :