La situation animale en temps de pandémie avec Nelly Ginoux

Chien enfermé
Photo : Sheri Hooley

La Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux de Victoria a fermé ses locaux au public et a récemment partagé à cet effet, sur leurs réseaux sociaux, un message annonçant qu’ils recherchaient urgemment des maisons d’accueil pour des chiens, chats, lapins, rats, etc. Les locaux de l’organisation sont étroits et ne peuvent pas accueillir de large foule – en réduisant le nombre d’animaux, cela permettrait aux bénévoles de rester chez eux.

Ce matin, sur nos ondes, Nelly Ginoux, ancienne bénévole à la BC SPCA, nous partage ses connaissances sur la situation animale durant cette pandémie.

Notre invitée nous confie son avis tranché sur le sujet : la COVID-19 a généré une recrudescence d’abandon dû à des informations erronées qui circulent sur les internets selon lesquelles le virus pourraient être transmis par nos animaux de compagnie. « C’est absolument faux … du moins il n’y a aucune évidence scientifique qui soutienne cet argument », nous partage Nelly Ginoux, citant l’Organisation Mondiale de la Santé. Il y a eu un cas d’infection chez un chien à Hong Kong mais, à ce jour, rien ne prouve que les animaux de compagnie, tels que les chiens ou les chats, peuvent transmettre la COVID-19. La maladie se transmet principalement par les gouttelettes expulsées par les personnes infectées quand elles toussent, éternuent ou parlent. Pour vous protéger, lavez-vous les mains fréquemment et soigneusement. L’OMS continue à suivre les derniers travaux de recherche sur ce sujet et d’autres questions relatives à la COVID-19 et publiera des informations actualisées à mesure que de nouvelles données seront disponibles.

Nelly Ginoux nous fait savoir que, encore plus que jamais, il ne faut pas flatter les chiens et les chats qui ne sont pas les vôtres. Comme toute surface, en caressant un animal, les germes du virus COVID-19 peuvent rester sur les poils de celui-ci, sa laisse, son collier, son harnais. Notre invitée nous répète donc qu’il ne faut pas flatter les animaux de compagnie.

Cette ancienne bénévole de la SPCA nous partage aussi ses astuces pour continuer à promener son chien dans le Grand Victoria en respectant la distanciation sociale.

La Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux a été reconnue d’utilité publique. Pour faire un don à la BC SPCA : spca.bc.ca/donations/emergency-alert/

Plus d'articles :