« La haine n’a pas sa place en Colombie-Britannique »

« C’est un privilège de pouvoir vous éduquer sur le racisme au lieu de le subir ! »
Photo : James Eades sur Unsplash

Fin juillet, la province a annoncé qu’elle renforcerait les mesures de soutien contre la haine et le racisme pour les collectivités grâce à sept organismes, choisis, qui proposeront des services de Resilience BC sur l’Île de Vancouver et sur la côte de la Colombie-Britannique.

Les organismes choisis ont fait preuve d’une solide compréhension des questions de racisme et de haine et ont une ligne de conduite définie à l’échelle locale ou régionale, axée sur les partenariats communautaires. On compte parmi celles-ci, l’Inter-Cultural Association of Greater Victoria (ICA) à Victoria dont le chef du service de l’immigration et des réfugiés, Élie Kozma, était l’invité de Bonjour Victoria !.

Dans la région de l’Île de Vancouver et de la côte, 52 500 $ ont été partagé entre ces sept organismes. « Concrètement (…) c’est 7 500$ pour pousser ce travail auprès de la communauté » précise M. Kozma.

« Alors que la race, elle-même, est une construction sociale, ce qui signifie qu’elle n’est pas réelle, le racisme et son effet destructeur et systémique (…) a des implications graves qui peuvent blesser les gens, les isoler, ou leur voir refuser des opportunités ou des droits ». Pour le chef du service de l’immigration et des réfugiés d’ICA, il est d’une grande importance de parler des crimes motivés par la haine, mais selon lui « il faut se rendre au point où il faut prendre des mesures et appliquer des résolutions systémiques contre le racisme ».

C’est pourquoi Resilience BC Anti-Racism Network, grâce à l’intermédiaire d’ICA, offre une approche multidimensionnelle, avec une plus grande attention et un plus grand leadership pour cerner et contrer le racisme. 

Le programme relie les collectivités à l’information, au soutien et à la formation dont elles ont besoin pour réagir aux incidents raciste et haineux, ainsi que les prévenir.

Si vous êtes victime d’un incident raciste ou motivé par la haine, vous pouvez agir de plusieurs façons. Tout d’abord si c’est une urgence, composez le 911, sinon :

  1. Demandez de l’aide. Si vous êtes dans un lieu public et que vous êtes agressé verbalement ou physiquement, faites savoir aux personnes à proximité que vous avez besoin d’aide.
  2. SI CELA EST SÉCURITAIRE, documentez l’incident en prenant une photo ou une vidéo de l’auteur ou de l’incident ou en demandant à quelqu’un de le faire pour vous. Notez l’heure, le jour et l’endroit.
  3. Signalez-le.
  4. Communiquez avec VictimLink pour obtenir du soutien confidentiel et multilingue en cas de crise ainsi que des renseignements et des aiguillages.

Si vous êtes témoin d’un incident raciste ou motivé par la haine, vous pouvez agir de plusieurs façons. Tout d’abord si c’est une urgence, composez le 911, sinon :

  1. Évaluez D’ABORD votre sécurité. Est-il sécuritaire pour vous de dire ou de faire quelque chose? Votre sécurité est essentielle pour être un bon témoin.
  2. SI CELA EST SÉCURITAIRE, engagez la conversation avec la victime, demandez-lui si elle est correcte ou si elle a besoin d’aide. Cela permettra à l’auteur/l’agresseur/le harceleur de savoir que la victime n’est pas seule.
  3. SI CELA EST SÉCURITAIRE, faites participer d’autres témoins. Parlez aux autres personnes dans l’espace pour obtenir du soutien pour la victime. Cela s’appelle la force du nombre.
  4. SI CELA EST SÉCURITAIRE, documentez l’incident en prenant une photo ou une vidéo de celui-ci ou en prenant des notes. Gardez une distance sécuritaire et notez l’heure, le jour et l’endroit. Demandez toujours à la victime ce qu’elle veut faire avec la photo ou la vidéo et ne la publiez pas en ligne sans son autorisation.
  5. LORSQUE LA SÉCURITÉ EST ASSURÉE, demandez à la victime si elle a besoin d’aide pour signaler l’incident à la police ou communiquer avec VictimLink.

M. Kozma a tenu à rappeler que les incidents racistes ou motivés par la haine peuvent aussi être tournés contre les membres de la communauté LGBTQ2S+, les femmes, les personnes âgées… Nous devons tous assumer nos responsabilités pour lutter contre la discrimination, la haine, le racisme ou l’exclusion dans nos collectivités.

Retrouvez l’entrevue avec Élie Kozma, chef du service de l’immigration et des réfugiés, de l’Inter-Cultural Association of Greater Victoria (ICA) dans ce balado :

Inter-Cultural Association of Greater Victoria (ICA)

250-388-4728
930 Balmoral Road
Victoria BC, V8T 1A8, Canada

Horaires:
Lundi au vendredi
8 h 30 – 16 h 30

Le BC Hate Crimes est une ressource provinciale qui vise à aider les services de police locaux qui enquêtent sur des crimes et des incidents motivés par la haine. Pour les demandes de renseignements non urgentes concernant les crimes ou les incidents motivés par la haine, communiquez avec le BC Hate Crimes.

Courriel : BC_HATE_CRIMES@rcmp-grc.gc.ca

Téléphone : 1-855-462-5733

Plus d'articles :