La Cour suprême de la C-B ordonne la relocalisation des tentes dans le parc Beacon Hill

Le parc Beacon Hill abrite des espèces végétales endémiques et sensibles. Photo : Radio Victoria

La Ville de Victoria a obtenu une ordonnance de la Cour suprême de la Colombie-Britannique exigeant que les personnes qui ont trouvé refuge dans les zones écologiquement et culturellement sensibles du parc Beacon Hill déménagent dans des endroits moins vulnérables du parc dans les 48 heures.

Dans une injonction rendue ce mardi matin par le juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique, Andrew Mayer, les magistrats exigent que les personnes sans domicile fixe ne s’abritent que dans les zones autorisées du parc.

Dans un communiqué la maire a dit reconnaître que toute la population, et surtout les personnes sans abris, traversait une période difficile.

« Néanmoins, nous attendons de chacun qu’il respecte l’ordonnance du tribunal et déménage maintenant dans des zones du parc où il n’est pas interdit de s’abriter », a dit la maire.

« Nous reconnaissons que cela rendra ces campements plus visibles et nous espérons qu’en tant que communauté, nous pourrons nous rassembler pour traverser cette période difficile », a-t-elle ajouté.

La Ville de Victoria avait saisi la Cour suprême le 10 juillet dernier, alors qu’une centaine de personnes dormaient dans des abris de fortune dans les limites du parc depuis le démantèlent des campements de Topaz Parc et l’avenue Pandora.

Lundi, le Premier ministre de la Colombie-Britannique John Horgan a fustigé la décision de la Ville de Victoria de suspendre les règlements visant à interdire le camping dans les parcs de la municipalité.

Cette annonce intervient alors que certains employés du service des parcs de la Ville Victoria ont appliqué leur droit de retrait en refusant de se rendre dans le parc Beacon Hill après que deux travailleurs ont déclaré y avoir été menacés par un homme mardi dernier.

Plus d'articles :