« Je ne regrette rien »: entrevue avec le lauréat Johnathan Nakata

Que peut-on dire d’avoir étudié la langue française ?

Si on pose une telle question à Johnathan Nakata, la réponse rappelle la chanson bien-aimée d’Édith Piaf.

Au Récap de la semaine passée, le jeune diplômé de l’école secondaire Esquimalt et récipiendaire d’une bourse de la branche Colombie-Britannique de Canadian Parents for French nous a parlé de son parcours scolaire, son intérêt pour la langue française, et ce que celui-ci lui appris.

Jonathan Nakata fait partie d’un groupe de quatre élèves récompensés par Canadian Parents for French pour leur contribution à langue française et leur parcours scolaire exceptionnel.

Il a notamment été tuteur pour CPF, et a participé à la très renommée dictée Paul Gérin-Lajoie à Montréal, où il a fini deuxième dans la catégorie français langue seconde.

« Je viens d’une famille 100% anglophone, mais depuis la maternelle mes parents m’ont toujours encouragé à explorer les langues et en particulier le français », explique-t-il.

Le jeune diplômé va débuter des études en microbiologie à l’Université de Victoria en septembre mais compte maintenir son français.

Aux élèves qui se posent la question d’aller dans le programme d’immersion, Jonathan Nakata leur recommande cette expérience :

« Quand on pense au programme d’immersion, on ne pense qu’aux opportunités d’emplois, mais ce n’est pas très convaincant pour les élèves », explique-t-il.

« Le plus important : les connexions que l’on fait dans le programme. La plupart de mes meilleurs amis, je les ai rencontrés dans le programme de français », dit-il.

« C’est une façon de trouver une communauté fantastique remplie de personnes formidables.»

Pour l’entrevue intégrale :

Plus d'articles :