« Il y aura des conséquences » : plus de fermeté pour les fêtes en intérieur

La médecin hygiéniste en chef, Dre Bonnie Henry, à Victoria le 13 août. Photo : Gouvernement de la Colombie-Britannique

Les autorités sanitaires de la province ont signalé aujourd’hui un nombre inquiétant de personnes infectées par la COVID-19, soit 78, faisant suite à des semaines de nouveaux cas qui dépassent la quarantaine par jour. 

Et les récalcitrants qui ne respecteront pas les mesures de sécurité, notamment en ayant des fêtes en intérieur, devront en subir les conséquences, a annoncé le ministre de la Santé.

La Colombie-Britannique compte 578 cas actifs et 3 500 personnes qui ont été déclarées positives sont maintenant rétablies, soit un peu plus de 80%. Neuf personnes sont hospitalisées, dont quatre en soins intensifs. La régie de la santé de l’Île de Vancouver compte 150 cas depuis le début de la pandémie, dont 3 cas actifs.

Nouvelle modélisation

La Dre Bonnie Henry a présenté les dernières données de modélisation de la province, mettant en lumière un changement important dans la démographie des Britanno-Colombiens ayant été infectés. À ce jour, près de 800 personnes âgées entre 20 et 29 ans ont contracté le virus, soit le nombre le plus élevé de tous les groupes d’âge.

La modélisation démontre que la distanciation sociale est en déclin, en partie dû à la réouverture de l’économie et des services. Cela se traduit par plus d’infections, et plus de contacts pour chaque personne infectée.

Face à cela, la province a annoncé hier que cinq cents employés supplémentaires seront dédiés, dès septembre, au traçage des contacts pour soutenir la santé publique.

Adrian Dix a tenu à préparer la population en vue de la fin de semaine, en lui demandant d’utiliser sa courtoisie COVID-19 pour encourager les gens à adopter les bonnes pratiques tout en développant leur réflexe COVID-19. Il a insisté sur l’importance de respecter l’ordre au sujet des rassemblements (maximum de 50 personnes selon la situation), au risque de subir une intervention des autorités.

« Nous allons devoir nous adapter encore, et encore, et encore, et encore », a rappelé le ministre Dix, en mettant l’emphase sur l’énorme flexibilité dont nous devons faire preuve en cette période extraordinaire.

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter

Tous nos articles sur la pandémie