Harcèlement sexuel par un dentiste d’Esquimalt : la victime reçoit 40 000 $

Photo : Bill Oxford sur Unspalsh

Le Tribunal des droits de la personne de la Colombie-Britannique a statué qu’une femme de Victoria avait été harcelée sexuellement puis licenciée injustement.

Elle travaillait pour une clinique de prothèses dentaires à Esquimalt.

Vic News rapporte que Jasmine Basic, qui a commencé son travail comme réceptionniste à la Esquimalt Denture Clinic en octobre 2017, allègue avoir été harcelée sexuellement par le propriétaire, Andrew Lee, pendant environ huit mois.

Les documents judiciaires du Tribunal des droits de la personne de la Colombie-Britannique montrent que M. Lee a admis avoir touché la poitrine et les fesses de Mme Basic plusieurs fois, mais a déclaré que à quatre reprises il s’agissait d’accidents. Il a également admis avoir complimenté le physique de Mme Basic et évoqué de sujets sexuels, en ajoutant que Mme Basic avait bien accepté ses « compliments ».

En mai 2018, Mme Basic a été renvoyée par l’épouse de M. Lee, qui surveillait leurs interactions avec les caméras de surveillance.

Le juge du tribunal a reconnu Mme Basic comme victime de discrimination, rapporte Vic News. Elle a reçu 25 000 $ pour atteinte à la dignité. La clinique a aussi été condamnée à lui verser plus de 1 600 $ pour couvrir les frais juridiques et prés de 12 000 $ pour sa perte de salaire.

Source : Vic News

Plus d'articles :