Geoffroy | Musicien

Le dernier album de Geoffroy 1952



Dans nos studios, lors de ??????? ????????, l’auteur-compositeur-interprète, réalisateur et multi-instrumentiste montréalais Geoffroy répond à nos questions au sujet de sa tournée qui débute demain et de son dernier album, 1952.

« On commence la tournée le 12 février par l’ouest du canada jusqu’au centre du pays  », nous annonce Geoffroy.

Le spectacle du 14 février au Lucky Bar à Victoria étant déjà complet.

« J’ai commencé la composition directement après la sortie de Coastline, pendant ce temps ma mère était malade, elle souffrait d’un cancer depuis 10 ans – c’était les dernières années de sa vie », nous précise l’artiste en parlant de son dernier album 1952.

« Rapidement lors du processus, avant que ma mère ne parte, j’ai compris que je lui rendais hommage. Plusieurs chansons de l’album traitent de mon enfance, ma mère et la gravité de ce sujet » en parlant du cancer du sein dont celle-ci est décédée. 

« C’est un album très personnel ! »

Geoffroy

« Quand ma mère est décédée, j’avais peut être trois, quatre chansons de commencées; la majorité du travail a été fait après son départ. C’est un peu un exutoire, je pense, ça m’a permis de garder la tête hors de l’eau » nous partage avec émotion Geoffroy.

La pochette de album est très singulière; l’illustration, réalisée par l’artiste montréalais Dan Climan, est inspirée d’une photo de la mère du musicien. Huit, neuf dessins lui ont été présentés, Geoffroy a choisi le dessin de sa silhouette, évoquant l’élégance de la regretté.

« On va être trois sur cette scène cette fois-ci, Clément, Laurent et moi allons jouer live. Je joue le piano et la guitare » nous annonce le musicien.

Celui-ci s’applique à ne jamais arrêter de composer car les opportunités se font rares : « C’est sur que en tournée c’est un peu plus difficile, mais j’essaie de garder mon inspiration ».

« C’est un long processus, quand on commence ça ne veut pas dire que ce sera fini bientôt » parlant de la composition d’un album.

Généralement, je vais faire les chansons piano/voix, et après on va en studio et on essaye des choses » nous apprend notre invité.

« Dans la dernière moitié, c’est là où on a une vision plus claire de ce dont on a envie de faire. »

Geoffroy en parlant de la composition

« J’ai pris des cours de piano quand j’étais jeune, j’avais un band de punk rock quand j’étais ado puis je suis passé à la guitare acoustique ».

La musique a toujours été « un plan B » pour le musicien et finalement son rêve s’est réalisé en pouvant vivre de sa musique.

« C’est beaucoup de temps, de chance, de travail. C’est un travail comme un autre. Ce qui est intéressant c’est le quota de liberté qui existe avec cette job là » conclut notre invité.

 

Vous aimez cet article ?

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter