Fini la mort aux rats à Saanich

Une des menaces de la faune est l’utilisation de poison contre les rats,
principale source de nourriture du hibou.
Photo : James Hammond sur Unsplash

Le conseil municipal de Saanich a voté à l’unanimité pour opter pour des moyens « non toxiques et sans poison » pour se débarrasser des rats dans sa municipalité.

Le maire de Saanich, Fred Haynes, espère que cette initiative influencera les municipalités voisines.

L’une de leur plus grandes préoccupations liées à l’utilisation de rodenticides anticoagulants – ce poison qui tue les rats en provoquant une hémorragie interne – est la mort des hiboux qui mangent ces rats empoisonnés. D’autres animaux peuvent être concernés comme les chats et les ratons laveurs.

Ce changement s’appliquera à tous les parcs et bâtiments de Saanich.

D’autres municipalités ont déjà eu cette initiative comme North Vancouver et Richmond.

Les rats empoisonnés sont des « proies faciles » car ils sont faibles. Le conseiller municipal Ned Taylor a déclaré que plusieurs hiboux sont morts ces dernières semaines à Saanich – précisant que les hiboux mangent environ trois rats par nuit – soit jusqu’à 1 000 par an.

Ann Nightingale, du Rocky Point Bird Observatory, ravie par cette annonce, a dit qu’il était temps de faire connaître aux gens les alternatives à la mort aux rats, en ajoutant que les hiboux eux-mêmes peuvent être un élément clé pour contrôler le problème des rats dans la région.

Fred Haynes a déclaré que Saanich enverra des lettres à tous les conseils municipaux de la province pour présenter leur point de vue sur la question des rodenticides.

Source : Times Colonist

Plus d'articles :