Festival DOXA avec Thierry Garrel - Radio Victoria

Festival DOXA avec Thierry Garrel

Visionnez en ligne sur doxafestival.ca !

À l’heure où certains prônent le repli sur soi, le festival DOXA rassemble les communautés. Le festival du film documentaire DOXA est de retour du 18 au 26 juin, avec sa programmation très attendue « French French », qui propose une sélection ouvrant les perspectives cinématographiques et narratives du documentaire, cette écriture si singulière du cinéma.

L’invité de Bonjour Victoria ! aujourd’hui est Thierry Garrel, Chevalier des Arts et des Lettres, qui a intégré l’agence nationale Office de Radiodiffusion-Télévision Française à seulement vingt ans et qui par la suite est devenu le Chef des documentaires et programmes jeunesse à l’Institut National de l’Audiovisuel.

Il a également dirigé l’unité de programmes documentaires de La Sept et d’Arte. Il est aujourd’hui commissaire, conseiller artistique et consultant. C’est d’ailleurs comme cela qu’il a rencontré la directrice du festival DOXA, Dorothy Woodend, alors qu’ils étaient tous deux membres du jury d’un festival.

Cette année, le programme comprendra une sélection de films en ligne, dont trois films français, des questions-réponses avec les cinéastes et des événements en direct. Thierry Garrel, son commissaire, a pris le temps de nous parler de chacun de ces films.

Sankara n’est pas mort (Sankara Is Not Dead)
Lucie Viver, 2019, France/Burkina Faso, 109 min

Les brillants débuts de Lucie Viver plongent dans les divers milieux sociaux et paysages de ce pays africain rarement représenté qu’est le Burkina Faso.

Je vois rouge (I See Red People)
Bojina Panayotova, 2019, France/Bulgaria, 84 min

Un regard personnel mais divertissant sur les coulisses du rideau de fer. Je vois rouge est à la fois une enquête sur l’héritage complexe du communisme en Bulgarie et une étude fascinante sur la relation parents-enfants.

Public showers, Oberkampf street, Paris
Julie Conte, 2019, France, 26 min

Ils viennent ici pour se laver, pour rester propres. Certains sont dans un état de détresse, tandis que d’autres ont des problèmes avec leur eau chaude. Les douches publiques sont leur refuge éphémère, avant de retourner en ville, dans la rue.

« Le sentiment que l’on n’est pas seul, que d’autre voit le film en même temps que nous, fait partie du cinéma – fait partie d’un festival. »

Thierry Garrel, commissaire pour le festival DOXA

Les films seront disponibles en streaming pendant toute la durée du festival  et seront géobloqués en Colombie-Britannique. Les billets virtuels seront limités.

Pour plus d’information et pour acheter vos billets/pass, visitez doxafestival.ca.

Plus d'articles :