État d’urgence déclaré en Colombie-Britannique

Le ministre de la sécurité publique, Mike Farnworth, lors de l’annonce de l’état d’urgence. Photo : Gouvernment de la Colombie-Britannique

Le gouvernement provincial a déclaré l’état d’urgence, suite à la propagation du COVID-19, ce mercredi 18 mars.

Cette nouvelle mesure, annoncée par le ministre de la Sécurité publique Mike Farnworth permet à la province de réquisitionner des moyens humains ou matériels, afin de combattre la propagation et les effets du virus. La province peut entre autres sécuriser les chaînes d’approvisionnement des denrées essentielles et l’accès aux services les plus importants.

Le ministre Farnworth peut dès maintenant forcer le confinement de personnes présentant des symptômes.

« Ce que nous voulons faire, c’est nous assurer que les gens savent ce qui est la bonne chose à faire. La bonne chose à faire est d’isoler soi-même si vous ne vous sentez pas bien », a dit le ministre.

En ce qui concerne l’obligation pour les médecins, les infirmiers et les autres responsables de la santé de travailler, le leader parlementaire affirme que « ce que nous observons, ce sont des gens qui interviennent et qui se manifestent. Je ne crois pas que je devrai utiliser un ordre pour forcer les gens à faire ce qu’ils croient instinctivement être la bonne chose à faire. »

Mike Farnworth a déclaré que la revente de produits de première nécessité, dont les médicaments, est désormais interdite dans notre province.

Une conférence aura lieu lundi prochain, à l’Assemblée législative, et portera sur les changements de Loi sur l’emploi afin de protéger les travailleurs contre le congédiement s’ils doivent s’isoler ou rester à la maison pour cause de maladie.

Une réduction du personnel à l’Assemblée législative sera mise en place, ainsi qu’une distanciation sociale.

Mike Farnworth a annoncé que l’éloignement social et le plafond de 50 personnes s’appliquent même aux mariages. La frontière reste fermée pour les visiteurs de mariage internationaux.

Le gouvernement de la province s’est dit satisfait de la décision du gouvernement fédéral de fermer la frontière avec les États-Unis aux voyages non essentiels. Cette fermeture n’affecte pas le passage des marchandises comme les denrées alimentaires et les médicaments.

Pour toute question sur votre santé ou l’évolution du virus : bccdc.ca

Vous aimez cet article ?

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter