Élections 2019 : analyse avec le Dr. Lawson

Dr Jamie Lawson, professeur agrégé en Sciences politiques et directeur des Dimensions humaines du changement climatique discutait avec Marina Van Wittenberghe des résultats de l’élection fédérale du 21 octobre.

Le NPD a remporté quatre des six circonscriptions du sud de l’île de Vancouver et le Parti vert les deux restantes.

Ces quatre victoires du NDP s’expliquent en partie par l’histoire politique de la province selon Jamie Lawson.

« Il y a une histoire en Colombie-Britannique de syndicalisation radicale et de mouvement alternatifs », explique Jamie Lawson.

Les sujets qui tiennent à cœur aux habitants de l’île de Vancouver sont généralement alignés avec les partis plus à gauche sur l’échiquier électoral.

Alors qu’on attendait que le parti vert remporte au moins quatre sièges sur l’île, ceux-ci n’ont fait que conserver le siège de leur cheffe Elizabeth May, et celui de Paul Manly, élu lors d’une élection partielle en mai 2019.

Mais pour autant Jamie Lawson ne pense pas que l’on puisse parler de « stagnation » du parti.

« Il y a eu une percée à Fredericton au Nouveau-Brunswick », note-t-il, en faisant référence à l’élection de Jenica Atwin qui s’est imposée avec moins de 800 votes de différence contre la candidate du Parti conservateur.

Le vote stratégique, en faveur du NPD, a pu diminuer les votes pour les candidats du parti vert explique Jamie Lawson. Et le NDP a su mener une campagne de dernière minute selon lui pour convaincre de potentiels électeurs verts de se rallier au parti centriste.

Distorsion des votes

Le système électoral au Canada amplifie les distorsions entre le nombre de voix qu’un parti reçoit et sa représentation en nombre de sièges.

« Pour gagner un siège il ne faut que primer sur un autre candidat » rappelle Jamie Lawson.

« Les gagnants ont souvent 37% ou moins des votes dans les circonscriptions », dit il.

En ne prenant en compte que les six circonscriptions du Sud de l’île de Vancouver, le NDP récolte 30 % des voies et récupère les 2/3 des sièges.

Le parti Vert, avec 28% des voix, ne voit ses gains matérialiser qu’avec deux sièges.

Les deux autres partis majeurs, qui représentent 40 % des électeurs, n’ont aucun siège, donc aucune représentation.

Les résultats pour les six circonscriptions du sud de l’île de Vancouver :

Retrouver l’entrevue au complet avec le Dr Lawson :

Plus d'articles :