Interdiction de la revente d’aliments, coordination de la distribution des biens et servives : nouvelles mesures en C-B

Le premier ministre, John Horgan, et le ministre de la sécurité publique, Mike Farnworth, lors de leur point de presse virtuel du 26 mars 2020
Photo : Gouvernement de la Colombie-Britannique

Le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, et le ministre de la sécurité publique, Mike Farnworth, ont tenu un point de presse aujourd’hui annonçant de nouvelles mesures, effectives dès maintenant, pour faire face à la pandémie.

Utilisant la Loi sur les mesures d’urgence, les ministres ont annoncé aujourd’hui les actions suivantes :    

  • Approvisionnement : Création d’une nouvelle unité provinciale de coordination de chaîne d’approvisionnement pour coordonner la distribution des biens et services; jouer un rôle plus actif dans la coordination des mouvements de biens et services essentiels par voie terrestre, aérienne, maritime et ferroviaire; et suspendre tout règlement qui restreint la livraison des marchandises à tout moment de la journée.
  • Consommation : Interdire la revente d’aliments, de fournitures médicales, d’équipements de protection individuelle, de produits de nettoyage et d’autres fournitures essentielles; et restreindre les quantités d’articles achetés dans les magasins. 
  • Application : Permettre aux municipalités de pouvoir appuyer l’application des ordres de fermeture et de rassemblement de personnels de la santé provinciaux.
  • Déplacement : Veiller à ce que tous les services de transports fonctionnent avec une équipe restreinte et offrent un accès prioritaire aux résidents et aux travailleurs de services essentiels.
  • Protection : Faciliter l’accès aux services essentiels par les personnes vulnérables, comme les centres de don de denrées et les refuges.
  • Coordination : Suspension des états d’urgence locaux spécifiques à la pandémie de la COVID-19, à l’exception de la ville de Vancouver; donner aux conseils municipaux la possibilité de tenir des réunions plus souples pour accélérer les décisions; et coordonner l’utilisation potentielle des installations publiques locales, comme les centres communautaires, les tests, les soins médicaux, l’entreposage et la distribution.

Ces mesures prises sur les recommandations des responsables de la santé et de la gestion des urgences de la Colombie-Britannique soutiendront la Dre Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef, et le ministre de la Santé, Adrian Dix, dans une approche pangouvernementale pour faire face à la pandémie.

La province, en consultation avec la Dre Bonnie Henry, ont défini quels sont les services essentiels dont les Britanno-Colombiens dépendent au quotidien. Toute entreprise, tout service, qui n’ont pas reçu l’ordre de fermer et qui ne figurent pas sur la liste des services essentiels peut rester ouverts si ils peuvent répondre aux ordres émis par la Dre Bonnie Henry. Les journaux, la télévision, la radio, les médias en ligne et les autres services médiatiques sont considérés comme des services essentiels.

Lors de ce point de presse John Horgan et Mike Farnworth ont a plusieurs reprises rappelé que les ordres de la médecin hygiéniste en chef, la Dre Bonnie Henry, ne sont pas de simples recommandations mais bien des ordres.

Le ministre de la sécurité publique de la Colombie-Britannique a déclaré l’état d’urgence provincial le 18 mars 2020, après que la médecin hygiéniste en chef a déclaré une urgence de santé publique le 17 mars.

Vous aimez cet article ?

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter