Des distributeur pour lutter contre la crise des opioïdes

La Colombie-Britannique enregistre le taux le plus élevé de mortalité par surdose, au Canada, depuis 2015.
Photo : MySafe Verified Identity Dispenser Halifix / facebook

Victoria recevra cette semaine l’un des cinq distributeurs de médicaments, automatisés, qui peut fournir des médicaments aux opioïdes sûrs et prescrits par un médecin, en scannant la paume d’une main.

Corey Yantha, président de la société Dispension Industries Inc., a déclaré à Vic News que les machines de son entreprise seraient louées à des pharmacies et à des sites d’injection supervisée dans la capitale, ainsi qu’à Dartmouth, Nouvelle-Écosse, London, Ontario et Vancouver.

Le patient pourra utiliser le distributeur en scannant simplement la paume de sa main; ainsi la machine sera dans la capacité de lui fournir en moins de 15 secondes la dose adéquate.

Vic News rapporte que les machines ressemblent à des guichets automatiques, pèsent environ 360 kilogrammes et s’appellent MySafe Verified Identity Dispenser.

Elles permettent d’obtenir de façon sécuritaire des opioïdes, tels que l’hydromorphone, au lieu de sortir dans la rue.

Le projet pilote de cette initiative a eu lieu à la fin de l’année dernière dans Downtown Eastside Vancouver – une quartier qui a été au centre de la crise des opioïdes.

On estime que plus de 15 000 Canadiens sont décédés d’une surdose liée aux opioïdes depuis janvier 2016. Plus de 5 000 de ces décès sont survenus en Colombie-Britannique.

Source : Vic News

Plus d'articles :