Francophones de C.-B. : déconfinez vos souvenirs !

Photo : Nick Morrison sur Unsplash

Le projet «  Mémoire de la traversée  : francophones de la C.-B. dans la COVID-19  » recueille les voix et les expériences des communautés francophones pour garder un trace de ce moment historique rythmé par la pandémie.

Justine Bélanger, en quatrième année en enseignement à l’Université de Victoria et Moussa Niang, étudiant en science politique et relations internationales à l’Université de la Colombie-Britannique apportent tous les détails de ce projet à Bonjour Victoria !.

Composée de cinq étudiants universitaires, coordonnés par le directeur général de la Société Historique Francophone de Colombie-Britannique et une professeure de l’Université de Victoria, cette initiative de mémoire est soutenue par Patrimoine Canada.

« On collecte des contes, des poèmes, des créations… », explique Justine Bélanger. Des témoignages sont ainsi rassemblés pour faire le portrait de cette étrange épreuve vue par les yeux des francophones de la Colombie-Britannique.

Cette mémoire sera conservée en ligne et restera accessible à tous, dans les archives de la Société Historique Francophone de Colombie-Britannique et au Musée de la francophonie.

Les membres de la communauté sont ainsi invités à partager dès maintenant leurs expériences, réflexions et souvenirs de la pandémie sur memoirecovid19.ca.

« Ce qui a été vraiment important [pour vous] pendant cette période […] c’est une opportunité d’être créatif avec les objets » précise Moussa Niang.

Lors de cette entrevue, les deux étudiants ont aussi souhaité souligner le geste de solidarité de la Société Historique Francophone de Colombie-Britannique envers le mouvement international Black Lives Matter.

« Certaines personnes subissent un triple isolement, avec cette pandémie, dans un milieu linguistique minoritaire, faisant aussi partie d’une minorité visible » souligne Moussa Niang.

Retrouvez l’entrevue de Justine Bélanger et Moussa Niang en intégralité :

Plus d'articles :

Avez-vous perdu vos clés ?

Après une perquisition le 27 novembre dernier, la police de Victoria et d’Esquimalt, VicPD, a retrouvé des dizaines de clés et cartes