Une centaine de patients en bonne santé

Le ministre de la Santé Adrian Dix et la Dre Bonnie Henry lors de la mise à jour du 23 mars. Photo : Gouvernement de la Colombie-Britannique.

Lors de leur mise à jour quotidienne, le ministre de la Santé Adrian Dix et la médecin hygiéniste en chef de la province, Dre Bonnie Henry, ont annoncé que 100 patients qui avaient contracté le COVID-19 s’étaient rétablis.

Cela est dû en partie à une augmentation du nombre de personnes qui se sont mis en quarantaine et dont l’état de santé s’est rétali.

« La gravite de la situation ne peut être sous-estimé et nous sommes encouragé (de voir) que les gens font tout ce qu’ils peuvent pour soutenir les efforts visant à briser la chaîne de transmission », a dit le ministre Dix.

Dre Bonnie Henry a annoncé 48 nouveaux cas de COVID-19 pour un total de 472 dans la province.

Elle a aussi annoncé que le personnel des établissements de soins de longues durées sera testé chaque jour.

Comme annoncé samedi, la capacité en soins de courtes durées a augmenté de plus de 1 000 lits, avec un taux d’occupation passant de 103% à 68 %.

La province peut maintenant effectuer 3 000 tests par jour et compte encore augmenter cette capacité cette semaine.

La ligne d’information de santé non urgente 811 a aussi reçu du renfort avec 12 infirmières supplémentaires et 42 opérateurs. Au total la province dit recevoir près de 4 000 appels à cette ligne par jour.

Dre Bonnie Henry et le ministre Dix ont aussi tenu à rassurer la population sur l’approvisionnement en denrées alimentaires et en médicaments.

Les épiceries, les pharmacies et les banques sont des services essentiels et la province travaille en ce moment avec eux pour assurer que les distances sociales demandées soient bien appliquées, a expliqué Dre Bonnie Henry.

Le ministre de la Santé lui a réitéré son appel aux dons du sang : blood.ca/fr

Pour ce qui est des jeunes qui contractent la maladie, Dre Bonnie Henry dit que certaines personnes dans la vingtaine et la trentaine peuvent être très malades. Mais dans la plupart des cas, à l’échelle mondiale, les symptômes ont été minimes.

Après une vague d’ingnitation suite aux photos de promeneurs en larges groupes sur les plages de la province, beaucoup se questionnent sur l’attitude à adopter face aux gens qui ne respectent pas les consignes de santé. La médecin hygiéniste en chef de la province a appelé à la tolérance tout en rappelant qu’en cas de grands rassemblements il est utile de prévenir la police.

Vous aimez cet article ?

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter