C-B : Les municipalités autorisées à interdire les plastiques à usage unique

Le ministre de l’Environnement et de la Stratégie sur le changement climatique, George Heyman, a annoncé plusieurs améliorations du système de recyclage provincial.
Photo : Gouvernement de la Colombie-Britannique

Une victoire de taille dans la lutte pour la préservation de l’environnement. Les municipalités insulaires de Victoria, Saanich, Tofino et Ucluelet vont voir leurs volontés d’interdire l’usage des sacs en plastique à usage unique officiellement légitimées par la province, au moyen d’amendements à la Charte communautaire, a annoncé samedi la Colombie-Britannique.

Un système sera mis en place pour permettre à d’autres municipalités d’interdire les plastiques à usage unique, tel que les sacs à provisions, les pailles et les couverts en plastique, les sacs à sandwich, les bâtonnets à mélanger et les contenants à emporter en mousse de polystyrène, et ce sans l’avis préalable de la province.

En effet, la modification de la réglementation des sacs de caisse de la ville de Victoria avait débuté en juillet 2018 et avait été confirmée par la Cour suprême de la Colombie-Britannique, mais a ensuite été annulée par la Cour d’appel de la Colombie-Britannique à la suite d’une contestation de la Canadian Plastic Bag Association.

La Cour d’appel a déterminé que la Ville était tenue d’obtenir l’approbation provinciale avant de mettre en œuvre le règlement.

Saanich a de son côté demandé l’approbation provinciale avant d’introduire son propre règlement similaire, qui a été accordé.

Le ministère a reçu 35 000 avis sur son plan d’action CleanBC Plastic, et les réponses ont souligné la nécessité de s’orienter vers des interdictions provinciales de certains produits.

Aussi, la province a annoncé plusieurs autres changements au système de recyclage de la Colombie-Britannique, notamment la création d’une consigne minimum de 10 centimes sur les contenants de boisson en plastique, y compris les cruches de lait, et l’obligation de recyclage de plus d’articles, comme les batteries de véhicules électriques et les matelas.

La province souhaite également mettre en place un système de remboursements électroniques destinés à rendre les retours plus pratiques et légiférer pour faire augmenter les niveaux de recyclage des emballages dans diverses industries et institutions.

« Le plan de la province à long terme semble être l’interdiction des articles à usage unique à l’échelle de la province, c’est donc une très bonne nouvelle aujourd’hui, » a déclaré Lisa Helps.

Le ministre de l’Environnement et de la Stratégie sur le changement climatique, George Heyman, a pour sa part précisé que « Les gens ont exprimé la nécessité de prendre des mesures sérieuses dès maintenant contre les déchets plastiques et la pollution et nous avons entendu le message haut et fort »

En revanche, le gouvernement cherche toujours à obtenir des commentaires sur la façon de mieux gérer les déchets de pêche, comme les filets perdus, qui polluent les océans et les rivages.

Plus d'articles :