Aplatir la courbe, à nouveau

La médecin hygiéniste en chef, Dre Bonnie Henry, et le ministre de la Santé Adrian Dix, le 20 juillet à Victoria. Photo : Gouvernement de la Colombie-Britannique.

Alors que le total des cas liés à l’éclosion de Kelowna se chiffre désormais dans la soixantaine, la Dre. Henry ainsi que le ministre de la Santé Adrian Dix ont tous deux invité la population à aplatir la courbe, à nouveau.

« Au gré de nos déplacements, nous amenons la COVID-19 avec nous. » a expliqué la médecin hygiéniste en chef Bonnie Henry.

Le nombre de nouveaux cas en Colombie-Britannique continue de croître, avec 102 ajouts depuis vendredi. Quatre de ces cas sont par lien épidémiologique. Cela porte le total de cas infectés à 3 300, avec 253 cas actifs dans la province. Aucun nouveau décès n’a été enregistré.

Le total des cas actifs de la régie de la santé de l’Île de Vancouver continue lui aussi de grimper avec six nouveaux cas depuis vendredi, pour un total de 140 cas depuis le début de la pandémie. Le nombre de cas actifs se chiffre aujourd’hui à 10 sur l’Île. 

Un cas de COVID-19 détecté à l’aéroport international de Victoria

Le B.C. Centre for Disease Control (BC CDC) a confirmé la présence d’un cas de COVID-19 sur le vol AC8073 d’Air Canada, arrivé à l’aéroport international de Victoria en provenance de Vancouver le 13 juillet dernier.

L’aéroport a appris la nouvelle en même temps que le public. Les retards accusés par les compagnies aériennes au sujet du traçage ont été décriés à maintes reprises par la Dre. Henry, revendiquant un resserrement du protocole en lien avec la COVID-19. 

Deux autres vols à destination de Vancouver et de Kelowna ont aussi été liés au  coronavirus dans les derniers jours. Toute personne susceptible d’avoir été exposée est priée de visiter la section des expositions publiques sur le site du BC CDC, de surveiller ses symptômes et de s’isoler pendant 14 jours. 

PARLONS COVID-19 : Votre histoire, notre avenir

La Dre. Henry a présenté un premier aperçu d’une enquête provinciale interrogeant les Britanno-Colombiens sur l’impact de COVID-19 dans leur vie. Le sondage montre que la pandémie a frappé les jeunes Britanno-Colombiens plus durement que la population générale, particulièrement en ce qui a trait à leur santé mentale.

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter

Tous nos articles sur la pandémie