Actualités de la semaine à Victoria : vaccination, immobilier et relaxation

Actualités de la semaine à Victoria : vaccination, marché immobilier et ligne téléphonique apaisante…

Photo d’Alex Martinez sur Unsplash

Au sommaire du Récap’ cette semaine, on discute de la vaccination dans la province, de l’état de la pandémie, de l’immobilier à Victoria et d’une ligne téléphonique gratuite qui fera sûrement plaisir à nombre d’entre vous.

Le nombre de nouvelles infections en Colombie-Britannique reste stable, avec en moyenne entre 509 et 575 nouveaux cas par jour.

Vendredi après-midi, la province annonçait 509 nouveaux cas de COVID-19, dont 13 dans la régie de santé de l’île de Vancouver.

La province devait aussi recevoir un nouvel arrivage de vaccin, les stocks des vaccins Pfizer and Moderna étant épuisés.

Les autorités sanitaires ont par ailleurs condamné les gestes racistes à l’encontre des membres de la Première Nation Cowichan depuis l’éclosion de COVID-19 au sein de la Première Nation.

Une ligne téléphonique gratuite avec des sons apaisants, de la musique et de la poésie : c’est la contribution de deux artistes Victoriennes pour passer à travers cette période difficile.

« On a pensé qu’une ligne téléphonique pourrait apporter de la joie, du calme et du bien être », explique Emily Hamel, qui a lancé ce projet la semaine dernière avec Kathryn Calder, dans une entrevue au Récap’ sur les ondes de Radio Victoria.

Cette ligne téléphonique, 1-877-2BE-CALM, est disponible pour tous les Canadiens, gratuitement.

Pourquoi le marché immobilier est-il si cher à Victoria ?

Une analyse intéressante à lire dans Capital Daily : comment en est-on arrivé à avoir des propriétés immobilières estimées à plusieurs millions de dollars ?

En analysant le prix de l’immobilier à Victoria au cours des 120 dernières années, le média en ligne note que la montée vertigineuse des prix de l’immobilier n’a véritablement commencée que dans les années 60 et s’est accélérée dans les années 80, avec une augmentation de 50% des prix en deux ans, avant de chuter de 40% immédiatement après.

La chute des taux d’intérêts, à première vue bénéfique pour les familles de Victoria, n’aurait en fait qu’aggravé le problème : les ménages se sont retrouvés avec un pouvoir d’achat beaucoup plus important, ce qui a tiré les prix de l’immobilier vers le haut.

De la joie pour les aînés

La pandémie a forcé les établissements de soins de longue durée et les maisons de retraite à restreindre les visites afin de protéger les résidents de la COVID-19.

Pour apporter de la joie à son père, résident d’un établissement de soins de longue durée, Stephen “Dusty” Roberts a décidé d’installer une mangeoire pour oiseaux près de la fenêtre de son père.

En entrevue à Vic News, M. Roberts a expliqué que communiquer avec son père, dont l’audition est défaillante, était devenu compliqué.

La mangeoire à oiseaux, qui a permis la venue de toute sorte de visiteurs à sa fenêtre, lui a fait énormément plaisir.

Mr Roberts a depuis décidé d’offrir à plusieurs établissements de soins de longue durée dans le Grand Victoria d’installer des mangeoires similaires, et a lancé une collecte de fonds pour financer cette initiative.

Plus d'articles :